Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 272. Linguistique2.2. Langues vivantes et dialectesFarhang-e rīše-šenāḫtī-e zabān-e ...

26
Moḥammad Ḥasan-Dūst et Bahman Sarkārātī

Farhang-e rīše-šenāḫtī-e zabān-e fārsī, vol. 1. (ā-t). Tehrān, Našr-e āṯār-e Farhangestān-e zabān va adab-e fārsī, n°28, 1383/2004, LXXX + 451 p., table des abréviations et des sources, index des termes persans. [Dictionnaire étymologique de la langue persane]

Compte-rendu réalisé par Justine Landau

Entrées d’index

noms/names :

Dehkhodā
Haut de page

Texte intégral

1A n’en pas douter, la parution du premier volume du dictionnaire étymologique du persan de Moḥammad Ḥasan-Dūst crée une attente. Assisté notamment du professeur Sarkārātī, l’A. et son équipe ont mis près de six années à achever ce volume, dont les entrées couvrent un éventail compris entre āb et teyhū. Si les volumes suivants sont établis avec le même soin que celui-ci, et surtout, s’ils paraissent avec la régularité escomptée, cet ouvrage comblera une grande lacune parmi les outils de référence pour l’analyse linguistique du persan.

2Après un préambule consacré à l’histoire générale de l’étymologie et à ses principaux développements, l’A. explicite, en introduction, les raisons de son entreprise, pour en venir au détail de sa méthode de travail, et à l’organisation des entrées du dictionnaire. Celui-ci vise à offrir une synthèse homogène des études disponibles à ce jour (encore éparses et fragmentaires) dans les principales langues académiques, augmentées du résultat des recherches de l’A. Il est conçu comme un véritable work in progress susceptible d’amendements et de corrections au fil des rééditions.

3Dans une perspective aussi ambitieuse, l’imprécision des critères de sélection des termes retenus était sans doute inévitable. Regrettant une exhaustivité inaccessible, l’A. dit avoir privilégié les mots iraniens « originels » (aṣīl), tout en incluant certains vocables arabes, turcs ou grecs entrés de longue date dans la langue persane. Leur traitement répond, en revanche, à une logique précise. Chaque entrée articule trois rubriques déterminées : (1) transcription et définition, (2) étymon et dérivations, (3) sources bibliographiques. La transcription phonétique du mot persan actuel, donnée en caractères latins conventionnels entre crochets, se double le cas échéant de la transcription correspondant à la prononciation ancienne du mot dans les premiers siècles du persan moderne (sans datation cependant). Dans le cas des verbes, le rad. I est indiqué. Le Loġat-nāme de Dehḫodā fournit la principale source des définitions et, lorsque l’énumération des sens du mot s’accompagne d’exemples, ceux-ci sont systématiquement référencés. L’étymologie du mot et ses dérivés dans les langues apparentées constituent la deuxième rubrique. Le mot est rapporté à sa source en moyen-perse et en vieux-perse (avec leurs significations), ainsi qu’à la racine indo-européenne qu’on lui attribue, et l’on trouve le plus souvent son équivalent en avestique et en sanskrit, parfois dans d’autres langues anciennes (parthe, sogdien, khotanais, chorasmien, saka…). L’A. précise, à l’occasion, son évolution dans d’autres langues indo-européennes (grec, latin) et iraniennes modernes (pašto, kurde, balūčī). Enfin, les sources bibliographiques connues de l’A. sont clairement indiquées à la fin de chaque article, et les étymologies proposées par l’A., signalées comme telles. Dans un souci de déontologie, l’A. signale certaines lacunes, et l’inaccessibilité de telles sources ou études au moment de l’élaboration du volume.

4On pourrait regretter qu’un tel dictionnaire soit dépourvu de considérations critiques (les arguments concernant les étymologies débattues ne sont pas rapportés), et que la succession des formes phonétiques rapportées néglige toute réflexion diachronique. Cependant, lorsque les autres volumes auront vu le jour, ce copieux dictionnaire étymologique du persan rendra de précieux services aux linguistes, chercheurs et étudiants. Il est à espérer que d’autres synthèses scientifiques de cette tenue contribueront bientôt également à l’avancement des études en phonétique et en linguistique historiques du persan.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Justine Landau. Moḥammad Ḥasan-Dūst et Bahman Sarkārātī, « Farhang-e rīše-šenāḫtī-e zabān-e fārsī, vol. 1. (ā-t). Tehrān, Našr-e āṯār-e Farhangestān-e zabān va adab-e fārsī, n°28, 1383/2004, LXXX + 451 p., table des abréviations et des sources, index des termes persans. [Dictionnaire étymologique de la langue persane] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 27 | 2006, document 26, mis en ligne le 02 janvier 2007, consulté le 29 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/5566 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.5566

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search