Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 273. Histoire, Art et Archéologie, ...3.0. GénéralitésPersiens Antike Pracht. Bergbau, ...

37
Thomas Stoellner, Rainer Slotta et Abdolrasool Vatandoust

Persiens Antike Pracht. Bergbau, Handwerk, Archäologie. Katalog der Ausstellung des Deutschen Bergbau-Museums Bochum vom 28.11.2004 – 29.5.2005, Bochum 2004. 2 vols., 841 p., nb. ill. en couleur, e.a. vues aériennes de Georg Gerster ; accompagné d’un CD-ROM avec fichiers PDF en anglais incluant toutes les contributions et leurs illustrations : Persia's Ancient Splendour. Mining, Handicraft and Archaeology, Exhibition Catalogue, edited by Thomas Stoellner, Rainer Slotta and Abdolrasool Vatandoust, Deutsches Bergbau-Museum Bochum, Germany, Special exhibition 28th of November 2004 to 29th of May 2005. http://www.persiens-antike-pracht.de

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn

Texte intégral

1Cette exposition se démarque de la dernière grande exposition sur l’art iranien à Vienne (Abs. Ir. 23, 2000, c.r. n°42) dans la mesure où c’est un musée sur l’industrie minière qui l’a organisée et où la technique des pierres et des métaux est au centre de l’intérêt. Mais cet intérêt est compris de manière tellement vaste que même si ce magnifique catalogue insiste sur les aspects techniques, il en est néanmoins une fresque complète de la civilisation antique en Iran. L’histoire des découvertes, les sites, les objets de prestige, les hiérarchies sociales et politiques et le commerce y apparaissent autant que les synthèses sur chaque période. Les articles sont ordonnés chronologiquement, contrairement aux 567 objets du catalogue qui sont regroupés thématiquement. Les objets exposés sont tous illustrés. De nombreuses illustrations supplémentaires éclairent les articles ainsi que des encadrés sur chaque site dispersés dans le catalogue des objets.

2Toutes les périodes, du néolithique aux Sassanides, sont traitées. Je ne cite ici que les articles de fond sur les 2e et 1er millénaires.

3B. Mofidi Nasrabadi qui a étudié et travaille en Allemagne nous offre un aperçu clair et bien documenté sur l’histoire de l’Elam depuis le 4e mill. (pp. 294-309). Ses sources sont archéologiques et cunéiformes. Le plan des bâtiments principaux de Haft Tepe a pu être complété par ses propres prospections magnétiques récentes. De même nos connaissances sur Tchoga Zanbil sont enrichies par ses prospections et ses fouilles. Ainsi a-t-il pu reconnaître sans les fouiller des habitations qui se situent surtout dans le périmètre entre les deux enceintes intérieures et qui ressemblent à celles déjà fouillées. C. Piller (pp. 310-327) s’intéresse aux régions nord-ouest entre 2000 et 600 av. J.-C. L’A. passe en revue tout le matériel archéologique et conclut que cette région n’est culturellement pas homogène mais très marquée régionalement. Il nous propose des séquences locales de céramique qu’il coordonne dans une chronologie générale et qu’il passe critiquement en revue quant à la prétendue corrélation entre peuple nouveau et céramique. Le début de l’Age du Fer marque une césure. La céramique et les rites funéraires changent, la métallurgie prend une importance inconnue jusque là. L’article de B. Overlaet (pp. 328-339) porte sur le groupe bien connu mais encore énigmatique des bronzes du Luristan. Il en analyse l’histoire des découvertes, la chronologie, l’aire géographique et les images qui reflètent croyances et structures socio-politiques. S. Ayazi (pp. 340-349) restreint son analyse formelle et iconographique aux bronzes du Luristan qui ont la forme d’une aiguille avec un disque. Certains disques ont une bosse au milieu, d’autres des images compartimentées, ou encore des motifs floraux, animaux et humains. L’A. les regroupe selon leurs formes et leurs images. Ces disques, parfois munis d’une anse, avaient diverses fonctions. Ils étaient soit cousus sur les vêtements, soit portés au cou, soit servaient d’ornementation à la ceinture ou encore d’objet votif. Ils furent fabriqués du 13e au 11e s.

4En ce qui concerne Suse, S. Malek Shahmirzadi (pp. 22-27) en aborde la découverte ainsi qu’A. Benoît (pp. 178-193) qui insiste en outre sur la métallurgie. Mèdes et Perses achéménides sont évoqués par H. Koch dans une sythèse historique et archéologique (pp. 372-382). L’article de S. Razmjou sur les briques vernissées de Suse est intéressant dans la mesure où il rassemble toutes les informations dont nous disposons à ce sujet (pp. 382-393). D’autre part, les couleurs ont pu être analysées dans le cadre de l’exposition. Peu d’objets achéménides étaient exposés (nos 406, 413-5, 428, 445-6, 483-6, 487-8, 498-9, 501-3, 505, 517 et 523). Reste enfin à citer les rapports sur les nouvelles fouilles. Grâce à une coopération irano-germanique le site de Arisman près de Kaschan est fouillé depuis 2000 (pp. 210-221, 232-239). Il s’agit d’une cité du 4e et du début du 3e millénaire, où l’activité principale était le travail du métal. Les outils en pierre, les scories, les creusets, les moules, les enclumes et les marteaux ont fait avancer nos connaissances sur la métallurgie de cette époque. Il y avait aussi un quartier d’artisans fabricants de céramique, des maison en pisé et un nouveau bâtiment construit vers 3000 av. J.-C. La prospection irano-germanique autour de Veshnāveh, dans la province de Qom, a également pour but de retrouver les traces de travail minier et métallique (pp. 240-257). Un article enfin traite de la sphère en cuivre et plomb décorée d’incrustations et fouillée dans le cadre de la mission française à Shahi-Tump au Pakistan (pp. 274-281). Cet objet unique est inclu dans ce catalogue sur l’archéologie iranienne parce qu’il permet de détecter des relations avec l’Iran.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Thomas Stoellner, Rainer Slotta et Abdolrasool Vatandoust, « Persiens Antike Pracht. Bergbau, Handwerk, Archäologie. Katalog der Ausstellung des Deutschen Bergbau-Museums Bochum vom 28.11.2004 – 29.5.2005, Bochum 2004. 2 vols., 841 p., nb. ill. en couleur, e.a. vues aériennes de Georg Gerster ; accompagné d’un CD-ROM avec fichiers PDF en anglais incluant toutes les contributions et leurs illustrations : Persia's Ancient Splendour. Mining, Handicraft and Archaeology, Exhibition Catalogue, edited by Thomas Stoellner, Rainer Slotta and Abdolrasool Vatandoust, Deutsches Bergbau-Museum Bochum, Germany, Special exhibition 28th of November 2004 to 29th of May 2005. http://www.persiens-antike-pracht.de », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 27 | 2006, document 37, mis en ligne le 02 janvier 2007, consulté le 30 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/5607 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.5607

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search