Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 453. Histoire, Art et Archéologie, ...3.0. GénéralitésFrantz Grenet. “Types of Town Pla...

3. Histoire, Art et Archéologie, Période pré-Islamique
3.0. Généralités
3

Frantz Grenet. “Types of Town Planning in Ancient Iranian Cities: New Considerations”

Rémy Boucharlat
Référence(s) :

Frantz Grenet. “Types of Town Planning in Ancient Iranian Cities: New Considerations” in D.G. Tor, Minoru Inaba (eds.). The History and Culture of Iran and Central Asia, From the Pre-Islamic to the Islamic Period. Notre Dame: University of Notre Dame Press, 2022, p. 11-39.

Texte intégral

1L’A. dresse un panorama de l’urbanisme antique en Iran et Asie centrale. Il traite d’abord des villes de l’époque achéménide, Pasargades, Persepolis, Dahaneh-ye Ghulaman (mais pas Suse), Koktepe, Afrasiab/Samarkand, qui s’étendent sur des dizaines ou centaines d’hectares, selon un urbanisme lâche, laissant de vastes espaces non bâtis, libres ou cultivés. Pour cette raison de dimension, mais pas seulement, la ville hippodamienne n’est pas adoptée en Asie centrale hellénistique, Samarkand, Ai Khanum, mais ni Old Nisa qui ne s’étend que sur 15 hectares, qui représente seulement un quartier royal. De la même époque, Akchakhan-kala, capitale du Khorezm, bien que non fouillée dans la zone basse, ne semble pas densément bâti, de même que Shahr-i Qumis, l’une des premières capitales parthes.

2En opposition avec ces “loosely built centers”, les “compact barrack settlements” (qui à mon avis n’inclut pas Pasargade dont la zone occupée est encore mal définie), sont bien illustrés en Asie Centrale, par plusieurs sites parmi lesquels l’exemple remarquable de Kampyr-tepe a pu être étudié pour l’époque kushane. Un type combinant des deux urbanismes est illustré par Dil’berdzhin, bien que la ville basse ait été peu fouillée. En Iran, pour la période parthe, Ecbatane présente un plan de série d’unités très répétitives disposées sur un plan très régulier et dense, mais Tappeh Hegmataneh ne représente sans doute pas la ville elle-même. Cette densité des blocs d’habitat se retrouve à Toprak kala.

3Aux Ve et VIe s. de n.ère, le type “barrack settlements” domine hors de l’empire sassanide, à Paykand dans l’oasis de Bukhara et à Panjikent, mais les unités sont devenues plus spacieuses et peuvent être occupées par différentes classes sociales.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat, « Frantz Grenet. “Types of Town Planning in Ancient Iranian Cities: New Considerations” »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 45 | 2023, document 3, mis en ligne le 30 novembre 2023, consulté le 19 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/56345 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.56345

Haut de page

Rédacteur

Rémy Boucharlat

UMR 5133 CNRS-Université de Lyon

Comptes rendus du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search