Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 273. Histoire, Art et Archéologie, ...3.2. Ouest de l’Iran3.2.2. Pré-Achéménides et Achémén...« La ‘Porte de la Vallée’ et la l...

58
C. Arnould-Behar

« La ‘Porte de la Vallée’ et la limite occidentale de la Cité de David à Jérusalem : topographie et archéologie ». Transeuphratène, 28 (2004), pp. 33-39.

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn

Entrées d’index

Rubriques :

3.2.1. Elam
Haut de page

Texte intégral

1L’étendue de Jérusalem à l’époque perse reste un sujet de débat. L’A. s’attache dans cet article aux structures massives fouillées dans les années 1920 dans la Vallée du Tyropoeon sur le flanc ouest de la Cité de David. Il s’y trouve une porte tôt identifiée comme la « porte de la Vallée ». La porte pourrait remonter au Bronze ou au Fer et aurait été remaniée à l’époque achéménide. D’autre part de nombreux chercheurs penchent vers une datation hellénistique. Pour des raisons de construction, pour son emplacement et son plan qui peut être comparé à d’autres en Palestine, la porte remonte, d’après l’A, au Bronze, probablement au Bronze Moyen. Cette porte en outre n’est pas la « porte de la Vallée » restaurée par Néhémie. Cette partie de la ville était peut-être inoccupée à l’époque perse et le tracé de la muraille serait à rechercher ailleurs, plus haut sur la colline.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. C. Arnould-Behar, « « La ‘Porte de la Vallée’ et la limite occidentale de la Cité de David à Jérusalem : topographie et archéologie ». Transeuphratène, 28 (2004), pp. 33-39. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 27 | 2006, document 58, mis en ligne le 02 janvier 2007, consulté le 05 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/5676 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.5676

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search