Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 445. Art et Archéologie. Période Mu...5.1. Monde iranophoneAnnabelle Collinet, David Bourgar...

5. Art et Archéologie. Période Musulmane
5.1. Monde iranophone
5

Annabelle Collinet, David Bourgarit. Précieuses matières. Les arts du métal dans le monde iranien médiéval, Xe - XIIIe siècles

Farhad Kazemi
Référence(s) :

Annabelle Collinet, David Bourgarit. Précieuses matières. Les arts du métal dans le monde iranien médiéval, Xe - XIIIe siècles, Louvre/Faton, 2021, 336 pages, relié, 23 x 28 cm, 250 illustrations, ISBN : 978-2-87844-299-1

Texte intégral

1L’ouvrage est le premier volume des résultats des études du projet Islamétal initié en 2013, entre le Musée du Louvre (MDL), le Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) et avec le soutien de la fondation Roshan, pour l’étude d’un corpus de 84 œuvres iraniennes en métal des collections du MDL et du Musée des Arts Décoratifs de Paris. Un second volume à paraître traitera la production 1220-1500. Ces études excluent les objets métalliques à vocations scientifiques (instruments) ou magico-religieuse, ainsi que les produits des fouilles de Suse, nécessitant des études transversales avec une mise en contexte spécifique.

2Le livre est agréable à lire, les divisions harmonieuses et les illustrations de très belle qualité, donnant à voir les détails non discernables à l’œil nu agrandis jusqu’à 60 fois (traces d’outils, décor incrusté). Les notes sont en fin des chapitres. Les annexes, très riches, regroupent les données des analyses archéométallurgiques, un index et une bibliographie très fournie, laissant une belle part aux sources primaires qui servent réellement le propos scientifique plutôt que d’être de courtes citations. L’épigraphie, systématiquement donnée en caractères arabes, est translittérée et traduite.

3La partie introductive s’attache à l’historique des collections et de leurs études de la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Le premier chapitre (« L’art du métal dans le monde iranien vers 900-1220 », p. 28-48) traite des techniques de fabrication et des alliages utilisés ainsi que des impuretés, en confrontant les sources médiévales, notamment Al-Biruni, avec les données archéologiques et les analyses archéométallurgiques. Les différentes compositions d’alliages correspondent à des qualités fonctionnelles et esthétiques des objets (chapitre 2, « Matériaux, alliages et techniques », p. 50-104). Les impuretés du cuivre, par comparaison avec les analyses sur les minerais des principaux gisements cuprifères du monde iranien (Berthoud 1982), permettent de dégager deux groupes d’objets (avec un certain continuum) indépendants des typologies et alliages et de mieux comprendre les sources d’approvisionnement en minerais à la période médiévale en Iran. Pour les incrustations en argent, le rapprochement avec les analyses des monnaies frappées dans l’est iranien prémongol et les minerais de Panjhir ne permettent pas d’avoir des pistes suffisantes quant aux circuits d’approvisionnement.

4Les deux chapitres suivants sont le catalogue de 37 objets en métal incrustés du corpus, en distinguant les productions de métal incrusté de Hérat (chapitre 3, « L’art du métal incrusté à Hérat », p.106-146) des productions du Ghazna et du Khorassan en dehors de Hérat (chapitre 4, « Les productions de Ghazna et du Khorasan », p. 148-106). L’ouvrage se termine par un chapitre centré sur la contextualisation des 47 objets restants et de leur usage (chapitre 5, « Les contextes des objets », p. 208-294), avant la conclusion.

5Les données de l’ouvrage, qu’il s’agisse de la tracéologie ou de l’archéométrie qui constituent désormais une référence pour les métaux iraniens prémongols des collections nationales seront, nous l’espérons, à consolider avec d’autres collections similaires à l’avenir, pour juger de leur reproductibilité et d’avoir d’autres données analytiques, qui permettront outre la compréhension des objets et des routes des minerais, permettre de discerner sans faille les falsifications dans ce domaine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Farhad Kazemi, « Annabelle Collinet, David Bourgarit. Précieuses matières. Les arts du métal dans le monde iranien médiéval, Xe - XIIIe siècles »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 44 | 2022, document 5, mis en ligne le 30 décembre 2022, consulté le 20 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/56778 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.56778

Haut de page

Rédacteur

Farhad Kazemi

Musée du Louvre, Département des arts de l’Islam, Paris

Comptes rendus du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search