Navigation – Plan du site
138
E. Landau-Tasseron

« On the Reconstruction of Lost Sources ». Al-Qanara, 25 (2004), pp. 45-91.

Compte-rendu réalisé par Antoine Borrut

Entrées d’index

Rubriques :

4.0. Généralités
Haut de page

Texte intégral

1La question des sources perdues est cruciale pour aborder l’histoire de l’islam, en particulier pour ce qui concerne les premiers siècles de l’hégire. L’A. met en garde contre les tentatives de reconstruction de ces sources par le biais des citations conservées dans les compilations postérieures, à l’instar de la technique développée par F. Sezgin depuis la fin des années 1960, basée sur l’étude des isnād-s.

2E. Landau-Tasseron aborde deux des problèmes de ces tentatives de reconstructions : les fausses attributions (on cite une source ou une autorité, mais le contenu ne provient pas d’elle) et les métamorphoses des textes transmis, victimes d’ajouts, d’omissions, etc.

3En complément de cet important article méthodologique (longtemps attendu car initialement annoncé à paraître dans un volume collectif depuis des années), on lira avec profit l’étude stimulante de G. Schœler, Écrire et transmettre dans les débuts de l’islam, Islamiques, PUF, Paris, 2002.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Antoine Borrut. E. Landau-Tasseron, « « On the Reconstruction of Lost Sources ». Al-Qanara, 25 (2004), pp. 45-91. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 27 | 2006, document 138, mis en ligne le 02 janvier 2007, consulté le 16 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/5855

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page