Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 274. Histoire, Période Musulmane4.2. Histoire du XVe au XIXe siècle4.2.1. Safavides et Qâjârs« Tobacco in Iran », in : Sander ...

187
Rudi Matthee

« Tobacco in Iran », in : Sander L. Gilman & Zhou Xun, eds., Smoke. A Global History of Smoking. London, Reaktion Books, 2004, pp. 58-67, 11 ill. (notes pp. 369-371).

Compte-rendu réalisé par Maria Szuppe

Entrées d’index

noms/names :

Safavides, Qājārs

Auteurs mentionnés :

Sander L. Gilman, Zhou Xun
Haut de page

Texte intégral

1À partir de sources persanes et européennes, cet article très général esquisse l’histoire de la diffusion du tabac et de son usage en Iran, depuis l’époque safavide (1501-1722) où il est apparu pour la première fois probablement à travers les marchands portugais, jusqu’à l’époque qajare tardive (≈fin 19e s.). Question annexe, la provenance et l’adoption de l’usage de la pipe à l’eau (qalyân) en Iran mène l’A. à une courte enquête intéressante ; la plus ancienne référence persane au qalyân daterait du début du 16e s. seulement, et l’ustensile aurait été introduit en Iran depuis l’Inde (accessoirement, il n’est pas certain qu’aux époques antérieures l’opium ait été fumé plutôt que mâché). Dans sa seconde partie, l’article s’attache à résumer les aspects sociaux de l’usage du tabac, et notamment à expliquer son extraordinaire popularité en Iran safavide et qajar : hommes et femmes de tous les milieux sociaux fumaient le tabac, les uns en public, les autres bien à l’abri dans les appartements intérieurs, mais toujours avec une sorte de cérémonie plus ou moins élaborée. Enfin, l’A. consacre quelques pages à la question de la critique de l’habitude de fumer le tabac de la part des religieux musulmans, aussi bien sunnites que chiites. En pratique, la proscription religieuse du tabac s’est relevée irréaliste (également en raison des difficultés théologiques à trouver les arguments et les hadith appropriés, puisque le tabac n’est pas mentionné dans le Coran ni dans la sunna) ; de plus, l’État percevant d’importantes rentrées d’impôt sur la vente du tabac, il était contraire à son intérêt de soutenir les efforts envers la prohibition. L’article se termine sur une courte évocation de la “révolte du tabac” (1891-92) contre la décision de l’État qajar d’accorder une concession pour la vente et la distribution du tabac iranien aux Britanniques.

2L’intérêt de ce court article est augmenté par la présence de la terminologie liée aux différentes sortes de tabac en usage, les ustensiles employés, etc., mais aussi par quelques illustrations bien choisies, dessins, miniatures et, pour la période qajare, quelques photographies.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maria Szuppe. Rudi Matthee, « « Tobacco in Iran », in : Sander L. Gilman & Zhou Xun, eds., Smoke. A Global History of Smoking. London, Reaktion Books, 2004, pp. 58-67, 11 ill. (notes pp. 369-371). », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 27 | 2006, document 187, mis en ligne le 02 janvier 2007, consulté le 30 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/5989 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.5989

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search