Navigation – Plan du site
225
Sheerin Ardalan

Les Kurdes Ardalân entre la Perse et l’Empire ottoman. Paris, Geuthner, 2004, 226 p.

Compte-rendu réalisé par Florence Hellot

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Cet ouvrage est le résultat d’une fructueuse coopération entre Sheerin Ardalan, qui a mené des recherches passionnées sur l’histoire de sa famille et le professeur Jean Calmard, qui l’a guidée dans ses recherches et qui a publié ce travail après que la maladie a emporté Sheerin Ardalan. Il aborde l’histoire de la principauté des Kurdes Ardalan, histoire tumultueuse en raison de sa situation géographique, aux confins des empires perse et ottoman. Centrée autour de la ville de Sena / Sanandaj, la principauté des Ardalan dut constamment défendre son autonomie et l’intégrité de son territoire. Elle est évoquée ici à partir du 9e s. de l’ère chrétienne, comme l’une des quatre principautés reconnues en Perse. Elle apparaît plus clairement dans l’histoire lors de l’avènement des Safavides et, surtout, à l’époque de Karim Khan Zand (1750-1779) qui apprécia Khosrow II Ardalan, passé dans l’histoire sous le nom de Khosrow II le Grand. C’est ce prince qui donne le ton à l’ouvrage, avec la finesse, la recherche de la paix et la spiritualité dont il fit preuve (les Ardalan étaient de religion yarsanie). Chaque lecteur, dans ce livre très fouillé et enrichi de longues et précieuses notes, pourra suivre l’évolution d’une principauté officiellement disparue en 1867, ainsi que celle de ses rapports avec les dynasties de Perse et de l’Empire Ottoman aux 17e et 18e siècles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Florence Hellot. Sheerin Ardalan, « Les Kurdes Ardalân entre la Perse et l’Empire ottoman. Paris, Geuthner, 2004, 226 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 27 | 2006, document 225, mis en ligne le 02 janvier 2007, consulté le 14 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/6077

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page