Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 277. IslamMazorhoi shumoli Tojikiston. Douc...

261
Hamza Kamol

Mazorhoi shumoli Tojikiston. Douchanbe, Nashriioti Devashtich, 2004, 200 p., ill. [Les sanctuaires du nord du Tadjikistan]

Compte-rendu réalisé par Stéphane A. Dudoignon

Entrées d’index

Rubriques :

7. Islam
Haut de page

Texte intégral

1Auteur d’un précédent ouvrage remarqué sur les sanctuaires (mazārs) de la ville et de la région de Khoudjand (Chahordah mazor [Quatorze sanctuaires] Khoudjand, 2003), H.K. présente une suite de notices sur les sanctuaires islamiques et islamisés de la basse vallée de Zerafchan (Pendjikent, Falghar) et du Ferghana occidental (Khoudjand, Istrawshan, Isfara), suivie de considérations sur la typologie des mazārs, sur les rituels associés à leur visite, et sur l’histoire de leur mode de financement à l’époque moderne et contemporaine. La version russe publiée un an plus tard chez le même éditeur (Istoriia mazarov severnogo Tadzhikistana [Histoire des sanctuaires du Tadjikistan septentrional], 2005) offre une version sensiblement différente de l’original tadjik, plus aboutie et davantage illustrée. Il faut cependant regretter que, d’une manière générale pour ses ouvrages sur les sanctuaires du Tadjikistan, l’A. tende à limiter sa documentation aux travaux académiques les plus récents des savants de Douchanbe, sans s’intéresser beaucoup ni à une abondante littérature ethnographique russe et soviétique, ni aux sources primaires en persan conservées à Douchanbe sous forme de manuscrits, ou éditées en caractères arabes ou cyrilliques depuis la fin des années 1980. Il est plus dommage encore que la riche oralité attachée aux sanctuaires étudiés n’ait été que très peu sollicitée, alors même qu’elle recèle des éléments souvent déterminants non seulement sur la mythologie, mais aussi sur l’histoire de ces lieux saints. A déplorer enfin : l’absence totale de croquis des plans et élévations des monuments étudiés, pourtant utiles dans la perspective d’études typologiques. Autant de lacunes qui témoignent d’une certaine précipitation et de la recherche de sensationnel qui caractérisent les travaux d’érudition dans les pays d’Asie Centrale anciennement soviétiques, surtout lorsque ces derniers bénéficient de financements étrangers étalés sur des durées le plus souvent très brèves (le présent ouvrage ayant été soutenu par le bureau de Douchanbe de l’Agence suisse pour la Coopération et le Développement).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Stéphane A. Dudoignon. Hamza Kamol, « Mazorhoi shumoli Tojikiston. Douchanbe, Nashriioti Devashtich, 2004, 200 p., ill. [Les sanctuaires du nord du Tadjikistan] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 27 | 2006, document 261, mis en ligne le 02 janvier 2007, consulté le 05 décembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/6198 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.6198

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search