Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2711. Littérature11.1. Littérature persane11.1.1. Littérature persane class...Reading Mystical Lyric: the Case ...

308
Fatemeh Keshavarz

Reading Mystical Lyric: the Case of Jalal al-Din Rumi. Columbia, University of South Carolina Press, 2004, 194 p. [Studies in comparative religion]

Compte-rendu réalisé par Ève Feuillebois-Piérunek

Entrées d’index

noms/names :

Hāfez, Rumi
Haut de page

Texte intégral

1Dans cet intéressant petit ouvrage, l'A. prend délibérément le parti de privilégier l'approche littéraire de l'œuvre poétique de Rumi, plutôt que de se focaliser sur sa doctrine.

2Les deux premiers chapitres sont censés tordre le cou à certaines idées reçues, mais n'apportent en fait que peu de nouveautés. Keshavarz y rappelle de façon critique les données biographiques traditionnelles. Elle réfute l'interprétation littérale de la désapprobation de la poésie exprimée par Rumi et insiste sur la parfaite correspondance entre la quête mystique personnelle et l'expression poétique de l'auteur étudié. Enfin, elle prône l'approche comparatiste pour l'étude globale du Diwān conçu comme une œuvre unifiée et non comme une juxtaposition de textes indépendants. Les trois chapitres suivants abordent l'usage des figures de rhétorique : utilisation du paradoxe pour exprimer la coexistence de la dualité et de l'unité en amour, le silence comme outil poétique, et la création des images. Les chapitres VI et VII se penchent sur les questions de rythme, de prosodie et de musicalité. Le huitième chapitre rassemble quelques conclusions plus générales. Des notes, un index et une bibliographie complètent l'ouvrage.

3L'A. conclut à l'instabilité de la structure générique : les genres ne sont pas des conventions immuables étouffant la créativité, mais des systèmes codifiés d'expression littéraire, en constante évolution et utilisés de manière renouvelée par les poètes, ce qui fait leur originalité et leur marque distinctive. Elle préconise l'utilisation des méthodes occidentales modernes et des nouvelles études sur les genres pour décrypter des formes orientales comme le ghazal.

4Critiquant l'approche qui prévaut dans l'étude du ghazal à partir de Hāfiẓ, elle insiste sur l'unité thématique du ghazal et le compare à une exposition de photos illustrant une série de moments importants d'une vie ou d'un monde.

5Du point de vue de F.K., les principales innovations de Rumi sont l'introduction du didactique et du narratif dans le ghazal, les métaphores filées qui violent la règle du vers indépendant (un bayt-une idée-une phrase), les images non conventionnelles, frappantes voire choquantes, la possibilité de l'union (le Bien-Aimé n'est pas inaccessible), le mélange du charnel et du spirituel qui transcendent leurs limites dans l'unité retrouvée, la relation intime établie avec le lecteur auquel il s'adresse directement par le tutoiement.

6Même si l'A. semble parfois enfoncer des portes ouvertes, son approche littéraire et son intérêt pour la forme ouvrent de nouvelles perspectives pour l'étude des auteurs mystiques et appellent certainement une suite.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ève Feuillebois-Piérunek. Fatemeh Keshavarz, « Reading Mystical Lyric: the Case of Jalal al-Din Rumi. Columbia, University of South Carolina Press, 2004, 194 p. [Studies in comparative religion] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 27 | 2006, document 308, mis en ligne le 02 janvier 2007, consulté le 29 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/6422 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.6422

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search