Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2713. Sciences Politiques et Droit ...13.1. IranḤamīd Aḥmadī. « Dīn va melliyyat ...

13. Sciences Politiques et Droit (y compris la Révolution et la République Islamique)
13.1. Iran
350

Ḥamīd Aḥmadī. « Dīn va melliyyat dar Īrān : hamyārī yā kešmakeš ? », in : Ḥamīd Aḥmadī, dir., Īrān: hoviyyat, melliyyat, qowmiyyat. Tehrān, Mo’asese-ye taḥqīqāt va towse‘e-ye ‘olūm-e ensānī, 1383/2004, pp. 53-114.

Azadeh Kian-Thiébaut

Entrées d’index

Rubriques :

13.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1L’article analyse le rapport entre l’islam et le nationalisme en Iran. Selon l’A., contrairement aux Etats du Moyen-Orient qui avaient une essence religieuse et dont l’existence prenait sens dans le cadre du califat, les Etats locaux ou nationaux en Iran étaient établis sur la base de la nationalité iranienne. Cette conscience nationale traditionnelle, affirme l’A., était absente parmi les Arabes ou les Turcs avant le 19e s. L’A. plaide pour la compatibilité entre les éléments religieux et nationaux à travers l’exemple de la participation des ulémas chi’ites à la Révolution constitutionnelle. Les menaces contre l’intégrité territoriale de l’Iran et contre la continuité de l’État iranien (les républiques du Kurdistan et d’Azerbaïdjan en 1945-1946) ont renforcé, selon l’A., le rapprochement entre la religion et la nation. Le régime des Pahlavi a idéologisé l’élément national de l’identité iranienne et l’a instrumentalisé à des fins politiques. Après la Révolution, l’élément de l’identité nationale iranienne a été délaissé du fait de l’influence des islamistes arabes (comme Seyyed Qotb) sur l’élite religieuse de l’Iran qui l’a conduite à soutenir les mouvements islamistes du monde arabe au dépens des intérêts nationaux iraniens. L’A. conclut que l’incompatibilité entre l’iranité et l’islamité est le produit de l’évolution politique et sociale des années post-coup d’État 1953 et les affrontements entre diverses tendances politiques qui ont politisé la question du rapport entre l’Iran et l’islam.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Azadeh Kian-Thiébaut, « Ḥamīd Aḥmadī. « Dīn va melliyyat dar Īrān : hamyārī yā kešmakeš ? », in : Ḥamīd Aḥmadī, dir., Īrān: hoviyyat, melliyyat, qowmiyyat. Tehrān, Mo’asese-ye taḥqīqāt va towse‘e-ye ‘olūm-e ensānī, 1383/2004, pp. 53-114. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 27 | 2006, document 350, mis en ligne le 02 janvier 2007, consulté le 28 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/6595 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.6595

Haut de page

Rédacteur

Azadeh Kian-Thiébaut

CNRS - Paris

Comptes rendus du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search