Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2713. Sciences Politiques et Droit ...13.2. AfghanistanGuerres et Migrations, réseaux so...

366
Alessandro Monsutti

Guerres et Migrations, réseaux sociaux et stratégies économiques des Hazaras d’Afghanistan. Editions de l’Institut d’ethnologie, Neuchâtel, Editions de la Maison des sciences de l’homme, Paris, 2004, 368 p., 34 figures et illustrations.

Compte-rendu réalisé par Philippe Rochard

Entrées d’index

Rubriques :

13.2. Afghanistan
Haut de page

Texte intégral

1Cet ouvrage, remarquable à plus d’un titre, aborde les thèmes de la migration et du transnationalisme à partir du cas des populations Hazaras originaires du centre de l’Afghanistan au milieu des années quatre-vingt dix. L’A. s’est efforcé avec succès d’étudier le phénomène migratoire non par le biais d’une grosse étude monographique localement située et concentrée sur un groupe, mais de le penser en termes de flux, de lieux et de réseaux. Monsutti a en effet mené à bien son enquête autant en suivant ses interlocuteurs lors de leurs pérégrinations transfontalières (en Afghanistan, en Iran et au Pakistan) que sur leurs sites temporaires d’hébergement et de travail, mettant ainsi en évidence les modes de fonctionnements de cette communauté transnationale. Comme le relève fort justement Dale F. Eickelman, auteur de la préface, Monsutti fait apparaître une « société en réseau » permettant au passage de répondre aux questions concrètes suivantes : «Dans un contexte politiquement instable comment peut-on faire transiter sûrement des ressources et des biens sur de longues distances et en s’accommodant de longs délais ? Comment l’usage simultané de lettres de crédit, de codes secrets, d’appels téléphoniques et de messages transmis par des intermédiaires permet-il de reproduire des liens familiaux et communautaires tout en assurant les échanges économiques ? ».

2De cette étude qui était difficile à mener, surgit en effet une analyse très fine des réseaux de solidarité, des modes de coopération, qui attire notre attention sur certains de nos automatismes à propos des usages sociaux de l’ethnie et de la parenté (voir en particulier le chapitre « Au-delà de la parenté : confiance et amitié », p. 279). Elle laisse enfin paraître beaucoup de sensibilité et d’affection. Tous ceux qui s’intéressent à l’Iran contemporain, enfin, trouveront plusieurs chapitres particulièrement instructifs regroupés sous le titre « L’Iran : une migration laborieuse », pp. 161 à 182.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Rochard. Alessandro Monsutti, « Guerres et Migrations, réseaux sociaux et stratégies économiques des Hazaras d’Afghanistan. Editions de l’Institut d’ethnologie, Neuchâtel, Editions de la Maison des sciences de l’homme, Paris, 2004, 368 p., 34 figures et illustrations. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 27 | 2006, document 366, mis en ligne le 02 janvier 2007, consulté le 05 octobre 2022. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/6638 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.6638

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search