Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2713. Sciences Politiques et Droit ...13.3. Asie centraleHizbi Tahrir chī mekhohad. Doucha...

367
Gh. Ghoibov

Hizbi Tahrir chī mekhohad. Douchanbe, Nashriioti Er-Graf (Kumitai oid ba korhoi dinī nazdi hukumati Jumhurii Tojikiston), 2004, 74 p. [Ce que veut le Parti de la Libération (Islamique)]

Compte-rendu réalisé par Stéphane A. Dudoignon

Entrées d’index

Rubriques :

13.3. Asie centrale
Haut de page

Texte intégral

1Davantage connu jusqu’à une date récente pour ses travaux d’histoire et de géographie historique sur les régions méridionales et centrales de l’actuel Tadjikistan (voir Abs. Ir. 22, [1999], nos 259 p. 114, 297 pp. 136-7 ; 24 [2001], n° 351 pp. 181-2), l’A. se penche ici, à le demande du Comité des Affaires Religieuses de ce pays, sur les postulats idéologiques, l’organisation et l’implantation régionale en Asie Centrale du Parti de la Libération Islamique (Hizb al-Tahrīr al-Islāmī), organisation internationaliste d’origine proche-orientale présente depuis la fin des années 1990 en Ouzbékistan, au Kirghizstan et au Tadjikistan même, où elle prône le renversement des régimes en place et la « restauration » du califat comme seul système politique susceptible d’assurer indépendance et justice sociale. Destiné à contrer l’influence grandissante du Tahrīr dans la jeunesse estudiantine et la moyenne administration du Tadjikistan, l’ouvrage se termine par plusieurs chapitres polémiques sur un certain nombre de positions de ce parti, afin de pouvoir servir de méthode de lutte contre lui – comme au bon vieux temps de la littérature éditée par le PCUS contre les organisations islamistes clandestines, à ceci près que les argumentaires élaborés à l’usage des agitateurs se fondent non plus sur le matérialisme dialectique, mais sur une représentation bien particulière de l’islam orthodoxe. Les données concernant le Tadjikistan (pp. 51-8) semblent basées pour l’essentiel (guère de notes de bas de page) sur les archives du Comité ; elles concernent principalement l’identité des membres du parti arrêtés depuis 1999, comme c’est généralement le cas dans les publications sur le Tahrīr dans les pays d’Asie Centrale. C’est dire à quel point l’histoire régionale et la sociologie de cette organisation, véritable bête noire des pouvoirs en place, reste entièrement à faire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Stéphane A. Dudoignon. Gh. Ghoibov, « Hizbi Tahrir chī mekhohad. Douchanbe, Nashriioti Er-Graf (Kumitai oid ba korhoi dinī nazdi hukumati Jumhurii Tojikiston), 2004, 74 p. [Ce que veut le Parti de la Libération (Islamique)] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 27 | 2006, document 367, mis en ligne le 02 janvier 2007, consulté le 30 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/6640 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.6640

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search