Navigation – Plan du site
4
Ḫeḍr Nowšāhī et ‘Āref Nowšāhī

Fehrest-e dast-nevīs-hā-ye ‘arabī va fārsī-ye majmū‘e-ye Doktor Nabī Baḫš Ḫān Balūč dar āršīv-e Send, Karāčī (Pākestān) / Catalogue of Arabic and Persian Manuscripts in Dr. Nabi Bakhsh Balooch Collection, Sindh Archives, Karachi (Pakistan). Tehrān, Mo’asese-ye Našr-e Fehrestegān, zemestān 1383/winter 2005, 98 p., introduction anglaise (pages non numérotées), introduction, bibliographie, nombreux indices. (Majmū‘e-ye fehrest-hā-ye dast-nevīs-hā-ye eslāmī 1 / Catalogues of Islamic Manuscripts Series 1)

Compte-rendu réalisé par Maria Szuppe

Texte intégral

1Premier volume d’une nouvelle série, placée sous la direction d’Aḥmad-Reḍā Raḥīmī-Rīse, et destinée à la publication des catalogues des manuscrits orientaux, particulièrement ceux provenant des fonds privés jamais recensés auparavant. Les notices, numérotées et arrangées selon l’ordre alphabétique des titres des ouvrages, sont présentées selon les principes modernes exposés dans l’avant-propos. Si plusieurs copies du même texte existent dans le fonds, elles sont classées sous le même numéro de description et apparaissent à la suite l’une de l’autre (le numéro de la notice diffère de la cote du manuscrit ; celle-ci est indiquée séparément en chiffres romains). Les deux auteurs du catalogue, MM. Khizar et Arif Naushahi, ont apporté un soin particulier à l’identification des textes présents dans ce fonds et à leur datation aussi précise que possible. Parmi une dizaine d’index de la fin de ce volume (pp. 75-98 : auteurs, ouvrages, écritures, lieux de copie, dates de copie, sceaux et marques de propriété, thématiques, incipit et explicit, etc.), celui consacré aux types d’écriture attire l’attention par le détail de sa typologie. Il fait la distinction non seulement entre ses variétés principales, dont quatre sont présentes ici (ṯolṯ, nasḫ, nasta‘līq et šekaste), mais aussi il introduit des précisions typologiques plus détaillées à l’intérieur de chacune de ces catégories. Enfin, la présence d’une courte liste bilingue anglo-persane des termes et des abréviations utilisés (p. 2 de l’Introduction anglaise) est d’une grande utilité, étant donné que la terminologie employée en codicologie des manuscrits orientaux n’est pas encore uniformément adaptée.

2En dehors d’une courte introduction, le présent volume comporte deux parties : a) manuscrits arabes (descriptions n° 1-44, pp. 21-26), et b) manuscrits persans (descriptions n° 45-229, pp. 26-69). Ces deux parties sont suivies de nombreux indices. Le catalogue contient la description de la totalité du fonds privé du Dr Nabi Bakhsh Khan Balooch (né en 1917), chercheur et professeur renommé de littérature arabe et d’histoire, lié plus particulièrement aux Universités d’Aligarh, de Columbia (New York), et de Sind (Hyderabad). Cette collection est léguée aujourd’hui aux Archives du Sind à Karachi.

3Le nombre total des ouvrages arabes est de 44 pour 48 manuscrits, puisque quelques textes sont présents en copie double ou triple. Il y a 185 ouvrages en persan (pour 247 copies individuelles) ; environ cinq fois plus nombreux que les manuscrits arabes, ils constituent donc la majeure partie de ce fonds. La présence de quelques ouvrages particulièrement intéressants, mérite d’être signalée ici. En ce qui concerne les manuscrits persans, il faut noter plusieurs autographes (descriptions n° 62, 169 etc.) et plusieurs copies transcrites par un membre de l’entourage direct de l’auteur. Par ailleurs, il faut remarquer deux manuscrits copiés par des femmes calligraphes : l’un date de 977/1569-70 et l’autre de 1248/1832-33 (descriptions n° 86 et 54 respectivement). Il faut souligner aussi l’existence d’un groupe de manuscrits commandités par des personnages princiers ou par des dignitaires liés à la cour. Les ouvrages qui composent ce fonds relèvent de thématiques très diverses. Signalons la prépondérance, d’un côté, des belles-lettres (73 ouvrages) et de l’histoire et l’art épistolaire (36 ouvrages), et, de l’autre côté, des sciences coraniques, religieuses et du droit islamique (48 ouvrages), ainsi que du soufisme et de l’éthique etc. (44 ouvrages). La médecine et la pharmacologie sont aussi bien représentées (22 ouvrages), alors que les autres domaines sont moins bien pourvus avec la philosophie, la logique, la grammaire et linguistique (9 copies au total). Enfin, l’astrologie, l’alchimie, la divination, l’explication des rêves, ou encore la propédeutique ne sont représentées que par une à quatre copies, selon le cas.

4En englobant des manuscrits très divers, dont le plus ancien date de 899/1493-94 et le plus récent de 1958, ce petit catalogue témoigne de l’importance des fonds privés pour la connaissance de la culture écrite locale. Il apporte notamment des éléments pour l’étude dans la durée de la production et de la diffusion des ouvrages en persan dans le monde musulman oriental, ici dans l’espace culturel indo-persan.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maria Szuppe. Ḫeḍr Nowšāhī et ‘Āref Nowšāhī, « Fehrest-e dast-nevīs-hā-ye ‘arabī va fārsī-ye majmū‘e-ye Doktor Nabī Baḫš Ḫān Balūč dar āršīv-e Send, Karāčī (Pākestān) / Catalogue of Arabic and Persian Manuscripts in Dr. Nabi Bakhsh Balooch Collection, Sindh Archives, Karachi (Pakistan). Tehrān, Mo’asese-ye Našr-e Fehrestegān, zemestān 1383/winter 2005, 98 p., introduction anglaise (pages non numérotées), introduction, bibliographie, nombreux indices. (Majmū‘e-ye fehrest-hā-ye dast-nevīs-hā-ye eslāmī 1 / Catalogues of Islamic Manuscripts Series 1) », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 28 | 2007, document 4, mis en ligne le 18 septembre 2007, consulté le 18 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/8102

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page