Navigation – Plan du site
489
Ḥamīd-Reḍā Ṣadr

Darāmadī bar tārīḫ-e siyāsī-ye sīnemā-ye Īrān (1280-1380). 1381/2002, Tehrān, Našr-e Ney, 372 p. [Une introduction à l’histoire politique du cinéma iranien (1900-2001)]

Compte-rendu réalisé par Poupak Rafii Nejad

Texte intégral

1L’A. suit la chronologie pour relater l’histoire du cinéma en Iran à travers différents événements politiques, sociaux et culturels. La projection des premiers films importés et l’ouverture des premières salles de cinéma au début du 20e s. ne se sont pas faits sans difficultés en raison des obstacles religieux ; d’où la présence considérable des non-musulmans, et surtout des Arméniens, parmi les figures importantes du cinéma iranien. C’est seulement trente ans après l’introduction du cinéma et la projection des films étrangers que le premier film iranien voit le jour. Il faut encore attendre longtemps avant de pouvoir utiliser le terme « cinéma iranien » à la place du « cinéma en Iran » : le titre persan de l’ouvrage (sīnemā-ye Īrān) recouvre en fait les deux acceptions.

2En suivant les événements historiques depuis l’époque qâjâre et l’introduction du premier appareil photographique en Iran, l’A. essaie de mettre en évidence le rôle des personnalités politiques et des autorités religieuses de chaque époque dans l’évolution du cinéma en Iran. Ce rôle, pas toujours positif, a créé très souvent des obstacles, contournés tant bien que mal selon les périodes ou les gens, du côté du pouvoir ou du monde de cinéma. Dans cet ouvrage qui n’est pas un simple récit historique, l’A. s’efforce d’introduire son point de vue socio-politique dans ses analyses de l’histoire du cinéma en Iran. La particularité de l’ouvrage est dans la navigation du récit de l’A. entre l’histoire du cinéma dévoilée par les documents d’archives et la représentation par le cinéma de sa propre histoire. Entre le réel et la fiction, « le cinéma en Iran » est conçu comme un documentaire, analysant le cinéma sur la scène de l’histoire socio-politique de l’Iran en se servant des références cinématographiques où le cinéma projette sa propre image sur le grand écran.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Poupak Rafii Nejad. Ḥamīd-Reḍā Ṣadr, « Darāmadī bar tārīḫ-e siyāsī-ye sīnemā-ye Īrān (1280-1380). 1381/2002, Tehrān, Našr-e Ney, 372 p. [Une introduction à l’histoire politique du cinéma iranien (1900-2001)] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 26 | 2005, document 489, mis en ligne le 18 novembre 2005, consulté le 29 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/825

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page