Navigation – Plan du site

Un laboratoire pour l’étude des régimes d’historicité. Histoire et développement à l’Unesco (1945-1980)

Thèse soutenue le 29 janvier 2019
Severo Mastronardi

Texte intégral

1Thèse dirigée par François Hartog, devant un jury composé de François Chaubet (Université Paris-Nanterre), Emmanuelle Loyer (Paris), Yann Potin (Université Paris Nord-Paris 13) et Christophe Prochasson (EHESS).

2Résumé : Recherche historiographique autour des concepts d’histoire et de développement vus au fil de l’action menée par l’Unesco dans ces domaines, cette étude a pour objet d’historiciser, par le « laboratoire » Unesco (1945-1980), la crise du régime moderne d’historicité à la suite des processus historiques majeurs de la seconde moitié du XXe siècle, à savoir le processus de décolonisation des années 1950 et les « crises » de la décennie 1970, considérées comme un tournant. L’étude des interactions entre histoire et historiographie est menée à travers quatre pistes principales : (a) les grands projets historiographiques Unesco des années 1950, c’est-à-dire les Cahiers d’histoire mondiale et l’Histoire du développement scientifique et culturel de l’humanité (avec le rôle de premier plan joué par Lucien Febvre et Charles Morazé) ; (b) la promotion de la recherche internationale en sciences sociales entre les années 1950 et 1960, notamment par l’activité de Georges Balandier ; (c) les déclinaisons théoriques et pratiques du développement à l’Unesco : de la direction de René Maheu aux années 1980 ; (d) le tournant des années 70 : les racines de la crise du régime moderne d’historicité aux carrefours de profonds changements : économiques, sociaux, culturels et historiographiques.

3Mots clés : histoire, développement, Unesco.

4Title: Regimes of Historicity: a Laboratory Study. History and Development at Unesco (1945-1980).

5Abstract: The research is a historiographical study on the concepts of history and development considered in the course of Unesco’s action in these fields. Its purpose is to historicize, by Unesco “laboratory” (1945-1980), the crisis of the modern regime of historicity following the major historical processes of the second half of the twentieth century, namely the process of decolonization of the 1950s and the “crises” of the 1970s, decade considered as a turning point. The study of the interactions between history and historiography is pursued through four main tracks: a) the major historiographical Unesco’s projects of the 1950s, such as the Journal of World History and the History of Scientific and Cultural Development of Mankind (with the leading role played by Lucien Febvre and Charles Morazé); (b) the promotion of international research in the social sciences between the 1950s and the 1960s, particularly through the activities of Georges Balandier; (c) the theoretical and practical aspects of development at Unesco: from the direction of René Maheu to the 1980s; d) the turn of the 70s: the roots of the crisis of the modern regime of historicity at the crossroads of various transitions and changes: economical, social, cultural and historiographical.

6Keywords: History, Development, Unesco.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Severo Mastronardi, « Un laboratoire pour l’étude des régimes d’historicité. Histoire et développement à l’Unesco (1945-1980) », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2019, mis en ligne le 31 décembre 2019, consulté le 07 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/acrh/10532

Haut de page

Auteur

Severo Mastronardi

E-Mail: severo [point] mastronardi [arobase] ehess [point] fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals