Navigation – Plan du site

AccueilLes compléments de l'Atelier du CRHLes thèses du CRH depuis 20092015Leçons soviétiques. La formation ...

2015

Leçons soviétiques. La formation des étudiants africains et arabes en URSS pendant la guerre froide

Thèse soutenue le 2 février 2015
Soviet Lessons. The Education of African and Arab Student in the USSR during the Cold War
Constantin Katsakioris

Texte intégral

1Composition du jury :
Madame Nancy Green, directeur de recherche à l’ÉHESS, directrice de thèse ;
Monsieur Jean-François Bayart, Institut d’études politiques Paris ;
Madame Sabine Dullin, Université de Lille III ;
Madame Sabine Kott, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Genève ;
Madame Monique de Saint-Martin, directrice d'études à l'ÉHESS.
Thèse soutenue le 2 février 2015, mention très honorable avec les félicitations du jury à l'unanimité.

2Résumé : Cette thèse examine l’aide éducative que l’Union soviétique accorda aux pays africains et arabes depuis la seconde moitié des années 1950 et jusqu’à la fin de la guerre froide (1989). Cette aide répondait au besoin des pays postcoloniaux et des mouvements de libération nationale de former les cadres qui mettraient ensuite leurs compétences au service de la lutte pour l'indépendance, de la construction étatique et du développement économique. Elle constituait en même temps un moyen pour que l’URSS influe sur l’orientation politique et économique de ces pays. Malgré la méfiance envers l'URSS, l’aide prit notamment la forme de l’accueil d’étudiants dans un grand nombre d’établissements d’enseignement soviétiques, le plus souvent prestigieux, et ne cessa pas d'augmenter. Sur les plans académique, socioculturel et politique, la vie des étudiants étrangers en URSS fut extrêmement riche. Un certain nombre d’incidents violents provoquèrent néanmoins les réactions et la désillusion d'une partie des étudiants africains. Vues dans le contexte de la rivalité entre l’Est communiste et l’Ouest capitaliste, la formation de milliers de cadres et la réalisation d’objectifs économiques et sociaux concrets permettent de conclure que l’aide de l'URSS fut pour les États nouvellement indépendants d’une importance majeure.

3Abstract : The thesis explores the Soviet educational aid towards African and Arab countries from the mid-1950s to the end of the Cold War (1989). Soviet aid responded to the need of postcolonial countries and national liberation movements to train students who would then put their qualifications in the service of national independence. State-building and economic development. At the same time it constituted a means for the USSR to influence the political and economic orientation of postcolonial countries. Despite wariness vis-à-vis the USSR, the reception of students in many Soviet higher educational institutions, most often prestigious ones, continued unabated. Third world students' academic, social, cultural and political life in the USSR was extremely rich. Yet a number of violent incidents provoked disillusionment and the reactions of part of the Black African students. Nevertheless, seen in the context of the rivalry between the communist East and the capitalist West, the training of thousands of students and the implementation of concrete social and economic goals, allow arguing that Soviet aid for the newly independent countries of major importance.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Constantin Katsakioris, « Leçons soviétiques. La formation des étudiants africains et arabes en URSS pendant la guerre froide »L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], Les thèses du CRH depuis 2009, mis en ligne le 31 décembre 2015, consulté le 23 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/acrh/7020 ; DOI : https://doi.org/10.4000/acrh.7020

Haut de page

Auteur

Constantin Katsakioris

L'auteur a notamment publié : « Transgresser les frontières de la Guerre froide. Militants, intellectuels et étudiants africains en Union soviétique, 1956-1991 », dans Présence Africaine, 2007/1, no°175-176-177 ainsi que « L'union soviétique et les intellectuels africains : Internationalisme, panafricanisme et négritude pendant les années de la décolonisation, 1954-1964 », dans Cahiers du monde russe, 2006/1, vol. 47 ;
E-mail: kkatsakioris [arobase] yahoo [point] com

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search