Navigation – Plan du site

La dépolitisation du monde. Angélologie cosmique et politique de l'Antiquité tardive au Moyen Âge

Thèse soutenue le 9 décembre 2017
Ghislain Casas

Texte intégral

1Thèse soutenue sous la codirection de Philippe Hoffmann, École Pratique des Hautes Études et de Sylvain Piron, École des Hautes Études en Sciences Sociales ;
Le jury était composé de Gwenaëlle Aubry, Centre National de la Recherche Scientifique (rapporteur), Olivier Boulnois, École Pratique des Hautes Études (examinateur), Ruedi Imbach, Université Paris-Sorbonne, (rapporteur), Dominic O'meara, Université de Fribourg, (examinateur) et de Emanuele Coccia, École des Hautes Études en Sciences Sociales (examinateur).

2Résumé : La modernité se caractérise par un partage clair entre politique et cosmologie. Ce travail cherche à montrer comment l’angélologie médiévale constitue le champ discursif dans lequelles significations, les valeurs et les énoncés de la politique et de la cosmologie ont été redistribués et recomposés pour aboutir à ce partage. C’est au croisement de deux problèmes théologiques, celui de la motion angélique des cieux et celui de la hiérarchie angélique, que s’opère la déliaison entre la question de l’ordre du monde et celle de son gouvernement. Alors que l’idée d’un gouvernement du monde (gubernatio mundi) régit la cosmologie ancienne et maintient une forme de continuité entre l’exercice du pouvoir et la connaissance du monde, la modernité donne à l’activité gouvernementale un objet propre (l’État) et à la connaissance scientifique un domaine nouveau (la nature et ses lois). Le passage de l’ancienne image du monde au partage moderne entre politique et cosmologie est l’effet de l’ensemble des transferts et remaniements conceptuels et discursifs opérés par l’angélologie médiévale. Le concept de hiérarchie (hierarchia) joue un rôle crucial dans cette transformation. En effet, c’est lui qui traduit la métaphysique néoplatonicienne de l’ordre en une théorie politique du gouvernement. Ce travail tente de montrer que la signification historique du concept de hiérarchie est d’avoir désarticulé la politique et la cosmologie, le monde et la cité.

3Mots clés : ange, sphère, hiérarchie, gouvernement, monde, néoplatonisme.

4Abstract : Modernity can be characterized by a clear division between politics and cosmology. This work aims at showing how medieval angelology constitutes a discursive field in which the significations, values and statements of politics and cosmology were redistributed and recombined, so that it led to this new division. One may observe, at the junction between two theological problems, that of the angelic motion of the heavens and that of the angelic hierarchy, how the question of world order and that of world government split. Whereas the idea of a world governement (gubernatio mundi) rules the ancient cosmology and maintains a form of continuity between the exercise of power and the knowledge of the world, modernity gives governmental activity a proper object (the State) and scientific knowledge a new field (nature and its laws). The shift from the ancient image of the world to the modern division between politics and cosmology is the result of all the conceptuel and discursive transfers and reshuffles operated by medieval angelology. The concept of hierarchy (hierarchia) plays a crucial part in this tranformation. Indeed, it reframes the neoplatonic metaphysics of order into a political theory of government. This work tries to show that the historical signification of the concept of hierarchy is that it has dismantled politics and cosmology, the world and the city-state.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ghislain Casas, « La dépolitisation du monde. Angélologie cosmique et politique de l'Antiquité tardive au Moyen Âge », L’Atelier du Centre de recherches historiques [En ligne], 2017, mis en ligne le 22 mars 2018, consulté le 21 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/acrh/8344

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
L'Atelier du Centre de recherches historiques – Revue électronique du CRH est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page
  • Logo CRH - Centre de recherches historiques
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals