Navigation – Plan du site
1990

Tourcoing – Couvent des Ursulines

Responsable(s) des opérations : José Barbieux
Notice rédigée par : José Barbieux

Entrées d’index

Chronologique :

Temps Modernes

Nature des opérations :

Sauvetage urgent (SU)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1990 (SU)
Inventeur(s) : Barbieux José

1De ce couvent, on ne connaissait que bien peu de choses ; aucun bâtiment important n’en a été conservé et on ne dispose d’aucune représentation figurée ni même d’aucun plan.

2Des sondages en 1987 avaient montré que, malgré les destructions dues à la filature qui s’est implantée là, des témoignages importants du couvent étaient toujours conservés dans le sous-sol : fondations, éléments architecturaux, fosses-dépotoirs, etc. Constituée à l’extrême fin du XVIIe s., la communauté s’installe rapidement (1704) sur notre actuelle rue des Ursulines. Si l’on excepte quelques silex néolithiques, les premières implantations en ce lieu peuvent être datées du Bas Moyen Âge, plusieurs fosses des XVIeet XVIIe s. ont également été fouillées, en particulier sur l’emplacement de la chapelle.

3La chapelle apparaît sur le plan de 1819 sous la forme d’un vaisseau d’environ 33 m sur 11 m. Les fondations découvertes ici montrent que la chapelle a connu deux états successifs. Aucune inhumation n’a été rencontrée dans cette partie de la chapelle. De nombreux ossements humains ont, en revanche, été découverts dans les fosses de la fin du XVIIIe s. ou du début du XIXe s.

4Des dizaines d’éléments architecturaux ont été retrouvés remployés dans les maçonneries de la filature. Ces blocs, en calcaire de Lezennes, correspondent à des claveaux d’arcades et de fenêtres, à des éléments de corniches ou de piédroits. Des éléments de colonnes en pierre de Tournai retrouvée en 1990, tambours, base et tailloir sont sans doute également des remplois d’un des bâtiments du couvent.

5Les autres constructions conventuelles sont très médiocrement conservées ; en revanche, de nombreuses fosses, fosse planchéiée ou latrines, ont livré un matériel abondant qui reflète la qualité et la spécificité de l’établissement. Ainsi a été découvert un grand nombre de tasses et de sous-tasses en porcelaine d’origine chinoise ou en faïence de Delft, de théières en grès du Westerwald (Rhénanie) ou en faïence fine, probablement d’origine anglaise. Des productions plus courantes sont à mettre en relation avec le pensionnat et son réfectoire ; c’est assurément le cas des chaufferettes en terre cuite glaçurée trouvées en un grand nombre d’exemplaires. Les activités manuelles pratiquées par les pensionnaires sont entrevues avec les épingles en bronze ou les dés à coudre adaptés aux doigts d’enfants... Au total,ce sont des centaines d’objets qui ont été découverts sur le site, des objets qui, confrontés aux inventaires dressés pendant la Révolution, permettront d’approcher la vie quotidienne dans le quartier des religieuses et celui des pensionnaires.

La filature de coton

6Les structures les plus anciennes de la filature ont été examinées en priorité. Ont ainsi été fouillés une salle sur entresol, la galerie technique liée à la machinerie de la force motrice, des couloirs semi-excavés s’organisant autour d’un puits et des pièces au sol formées de carreaux ou de briques posées à plat. La pièce sur entresol se trouvait au même niveau que la galerie technique où l’on avait installé d’énormes blocs de pierre bleue. Cette galerie correspondait à la machine à vapeur et à un arbre horizontal qui distribuait l’énergie dans l’établissement. Des éléments de la machine elle-même ont été retrouvés. Toutes ces structures ont été détruites par un violent incendie.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

José Barbieux, « Tourcoing – Couvent des Ursulines », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nord-Pas-de-Calais, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 14 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10010

Haut de page

Responsable d'opération

José Barbieux

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals