Navigation – Plan du site
1991

Lille – Nouvelle station de tramway « Lille Terminus »

Responsable(s) des opérations : Gilles Blieck
Notice rédigée par : Gilles Blieck

Entrées d’index

Nature des opérations :

Sauvetage programmé (SP)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1991 (SP)
Inventeur(s) : Blieck Gilles

1Liée au projet Euralille [ (Fig. n°1 : Plan général. Localisation des zones fouillées), site J], cette construction en tranchée (10 m x 200 m) offrait l’occasion d’étudier l’enceinte établie au nord-est de la ville, suite à l’agrandissement décidé en 1617, enceinte qui a totalement disparu à l’exception de deux portes. Ont été examinés, pour le corps de place, la courtine et un mur de soutènement parallèle distant de 12 m, le flanc et la face droits d’un bastion plein ouvert à la gorge dit de Saint-Maurice, et, pour les dehors, l’angle d’une contre-garde en « V » qui en couvrait les faces ainsi que la contrescarpe.

2Les maçonneries du corps de place offrent, outre une largeur constante, divers caractères communs : emploi de blocs calcaires appareillés en assises régulières dans les parties enterrées, de grès à la base du parement puis de briques dans les parties hautes, très faible talus (environ 85°).

3La maçonnerie de la contre-garde en diffère par certains points, notamment la présence de contreforts internes. Elle fut construite après 1708. La contrescarpe est apparue profondément remaniée, certainement suite au siège de 1792 dont les dégâts ont également occasionné des réparations sur la contre-garde et la courtine. C’est vraisemblablement au même moment qu’ont été reconstruites, selon une disposition différente, les casernes qui s’élevaient à l’intérieur du bastion.

4Les traces d’une occupation primitive du site ont été mises au jour sur une surface d’environ 40 m2. Elles correspondent à un aménagement en bord de rivière, en l’occurrence le Becquerel, affluent de la Deûle, qui alimentait en aval le fossé de l’enceinte médiévale. Cet aménagement reposait sur des pieux datés du XIe s. Une brutale modification du régime des eaux a eu pour conséquence leur enfouissement sous plus d’un mètre d’alluvions. Il faut attendre le courant du Moyen Âge avant que de petits fossés soient creusés, seul fait notable avant le début du XVIIe s.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan général. Localisation des zones fouillées

Fig. n°1 : Plan général. Localisation des zones fouillées

Auteur(s) : Roumégoux, Yves. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan général. Localisation des zones fouillées
Crédits Auteur(s) : Roumégoux, Yves. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10014/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 209k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Gilles Blieck, « Lille – Nouvelle station de tramway « Lille Terminus » », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nord-Pas-de-Calais, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 03 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10014

Haut de page

Responsable d'opération

Gilles Blieck

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals