Navigation – Plan du site
1990

Fresnes-lès-Montauban – Le Chemin des Vaches

Responsable(s) des opérations : Yves Desfossés
Notice rédigée par : Yves Desfossés

Texte intégral

Date de l'opération : 1990 (SP)
Inventeur(s) : Desfossés Yves

1Après la fouille (1989) du site d’enclos funéraires du Bronze ancien et des puits gallo-romains du Motel de Fresnes-lès-Montauban, l’extension réelle de l’occupation romaine du site en direction du nord sur l’emprise du TGV [ (Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées), site D] a pu être vérifiée

2En 1990, furent réalisées deux tranches de sondages parallèles sur une longueur de1,6 km. Si les terrains sondés à proximité du Motel n’ont pas livré d’éléments supplémentaires, la zone située à 700 m au nord-est du premier site recélait une nouvelle occupation humaine sous la forme de nombreuses fosses et trous de poteaux associés à un parcellaire fossile du dernier Âge du Fer, lui-même remanié par une petite nécropole gallo-romaine (Fig. n°2 : Plan d'ensemble du site).

3Le parcellaire a pu être suivi sur une distance de 350 m en direction du nord-est et deux concentrations, d’une dizaine d’incinérations chacune furent mises au jour. Outre cette nécropole recoupant l’important réseau de fossés de La Tène tardive, le site livra une série de huit fosses plus anciennes datées du Néolithique moyen et du Bronze final. Le « Chemin des Vaches » se trouve sur une légère éminence formée par l’interfluve de deux ruisseaux, celui de Fresnes-lès-Montauban au sud et celui de l’Escrebieux au nord, en limite du versant nord de la Scarpe et de la bordure sud-est de la plaine de Lens ou Gohelle. Le paysage présente un relief très doux, d’une altitude moyenne de 60 m.

4Le parcellaire fossile de La Tène tardive a pu être dégagé sur une surface de 1,2 ha (240 m x 50 m). Il est essentiellement constitué de quatre grands fossés parallèles d’axe NE-SO. Ceux-ci sont recoupés à angle droit par d’autres fossés généralement de taille plus réduite. L’espace se trouve ainsi découpé en surfaces quadrangulaires de tailles variées. Le caractère linéaire du décapage réalisé au « Chemin des Vaches » n’a pas permis de dégager ces enclos dans leur totalité. Malgré leur aspect tronqué, l’étude des intersections des principaux fossés a permis d’isoler quatre ensembles distincts qui paraissent avoir été installés successivement, même s’ils ont pu être en activité au même moment.

5On notera aussi la présence d’un grenier à cinq poteaux et d’un puits, dans lequel ont été retrouvés deux squelettes humains. Soigneusement creusé dans un calcaire friable, ce puits atteignait la nappe phréatique à 21 m de profondeur.

6L’ensemble du matériel céramique recueilli dans le réseau de fossés et de quelques fosses s’apparentent bien aux formes communes rencontrées pour La Tène tardive. La pâte, à dégraissant à base de chamotte, est souvent lissée et de couleur brun foncé ou noir. Les formes les plus courantes, en dépit de l’extrême fragmentation des vases, sont les marmites et les terrines à rebords épais. Les premières ont le plus souvent une ouverture étroite et un col assez haut.

7Le caractère réduit du corpus céramique associé aux conclusions de l’étude faunistique (prédominance de l’élevage des caprinés et du bœuf) et à l’analyse palynologique (paysage de prairie sèche, éloignement relatif des cultures) indiquent que l’on est en périphérie d’un établissement rural bien organisé.

8L’habitat, certainement beaucoup plus riche en vestiges archéologiques, doit être assez proche, du fait de l’existence d’un puits profond (21 m).

9La rareté de la céramique est, une fois de plus, regrettable dans la mesure où il est impossible de connaître la durée d’utilisation des enclos.

10Le réaménagement de l’espace rural après la conquête romaine paraît se traduire à Fresnes-lès-Montauban par l’abandon des enclos (comblement progressif des fossés et du puits) et l’installation d’une petite nécropole [ (Fig. n°3 : Plan et matériel d'incinération), a et b] dans les parties les plus resserrées du parcellaire au début du Ier s.(vingt tombes ont été dégagées sur l’emprise).

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées

Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées

GI, 1997 - CNRS editions, 1998 (1997)

Fig. n°2 : Plan d'ensemble du site

Fig. n°2 : Plan d'ensemble du site

Auteur(s) : Desfossés, Yves. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Fig. n°3 : Plan et matériel d'incinération

Fig. n°3 : Plan et matériel d'incinération

Auteur(s) : Six, C. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées
Crédits GI, 1997 - CNRS editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10074/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 146k
Titre Fig. n°2 : Plan d'ensemble du site
Crédits Auteur(s) : Desfossés, Yves. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10074/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 53k
Titre Fig. n°3 : Plan et matériel d'incinération
Crédits Auteur(s) : Six, C. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10074/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 46k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Yves Desfossés, « Fresnes-lès-Montauban – Le Chemin des Vaches », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nord-Pas-de-Calais, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 13 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10074

Haut de page

Responsable d'opération

Yves Desfossés

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals