Navigation – Plan du site
1989

Valenciennes – Rue de l’Intendance

Responsable(s) des opérations : Philippe Beaussart
Notice rédigée par : Vincent Maliet

Entrées d’index

Nature des opérations :

Sauvetage urgent (SU)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1989 (SU)
Inventeur(s) : Beaussart Philippe

1Un promoteur envisageait de construire un immeuble en bordure du lit de l’ancien Escaut [ (Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées), site G]. Le terrain alors menacé se trouve dans un secteur particulièrement sensible sur le plan archéologique. Selon toute vraisemblance, l’activité fluviale s’implanta dans le secteur à l’époque mérovingienne. Par ailleurs, cette zone était réputée pour ses tanneurs. Elle coïncide avec une seigneurie qui en portait le nom.

2Un léger décapage de surface, d’à peine trente centimètres de profondeur, a fait apparaître un ensemble de dix-sept cuves, ces structures s’agençant de manière rationnelle.

3Une première série, disposée de front face au fleuve, comporte huit éléments en bois, d’un faible volume. Cette série servait à l’étape primaire de traitement des peaux, ou « travail de rivière ».

4Le deuxième ensemble regroupe quatre cuves, cylindriques comme les précédentes, offrant cependant une capacité nettement supérieure. La partie inférieure était conçue à l’aide d’un assemblage de planches (oeuvre de tonnellerie). Une couronne de briques la surmontait.

5Placée à l’écart, une construction similaire devait se voir amputée aux trois-quarts par une cave récente. On immergeait les peaux, après un nettoyage préliminaire, dans des bains plus ou moins acides. Elles y séjournaient durant de longs mois.

6On suppose que les quatre derniers bacs, rectangulaires, entièrement maçonnés, participaient à des préparations spéciales telles les « jusées ». L’atelier, dont l’étendue échappait aux limites de la fouille, possédait une toiture. Un socle de grès retrouvé supportait l’un des poteaux verticaux sur lequel s’appuyait la charpente.

7Les tanneurs qui exercaient en ce lieu cessèrent toute activité au début du XIXe s. L’absence de jalon chronologique empêcha de dater l’entrée en fonction de l’établissement. On suppose toutefois que les peaux y ont été traitées pendant plus d’un siècle et demi.

8Vincent Maliet

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées

Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées

Auteur(s) : Maliet, Vincent. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées
Crédits Auteur(s) : Maliet, Vincent. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10087/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 162k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Vincent Maliet, « Valenciennes – Rue de l’Intendance », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nord-Pas-de-Calais, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 10 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10087

Haut de page

Responsable d'opération

Vincent Maliet

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals