Navigation – Plan du site
1990

Valenciennes – Anciens abattoirs

Responsable(s) des opérations : Philippe Beaussart
Notice rédigée par : Vincent Maliet

Entrées d’index

Chronologique :

bas Moyen Âge, Moyen Âge

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1990 (SD)
Inventeur(s) : Beaussart Philippe

1Classés en friche industrielle, les anciens abattoirs de la ville (Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées) firent l’objet d’un important projet immobilier. Le porche d’entrée, comme les échaudoirs et la façade des triperies, s’intègre dans un ensemble d’immeubles reposant sur des parkings en sous-oeuvre. Ce site correspond à une portion minime de la Salle le Comte érigée à partir de 1168. La zone fouillée, spatialement restreinte, présente une puissance archéologique supérieure à 6 m. Des remblais instables, constitués de matériaux de démolition, ont rendu les investigations difficiles...

2Selon la documentation historique, la zone explorée englobe une liaison éventuelle entre le palais comtal, siège de l’administration et résidence du prince, et la collégiale Notre-Dame. Contrairement à cette hypothèse de travail, les édifices ne semblent pas s’articuler directement l’un sur l’autre. Les fondations de grès, épierrées, du mur de façade de l’église répondent aux conceptions architecturales classiques de la fin du XIIe s. ou du début du siècle suivant. Le même constat vaut pour la fondation du pignon de la Salle, mieux soignée et mieux conservée. Un socle de pierres calcaires, circulaire, marque au pied de ce massif l’emplacement d’une tourelle. Il s’agit, semble-t-il, d’un ajout tardif, du XIVe s.

3Au XVIIe s., la totalité des biens-fonds qui couvraient alors plusieurs hectares est fractionnée et vendue. Un couvent de moniales, les Urbanistes, entre en possession de l’église et des constructions voisines, que l’on adapte aux besoins spécifiques de la communauté. Le palais ne subsiste alors sans doute qu’à l’état de ruine. Les religieuses apportent aussi quelques modifications à un égout, créé antérieurement à leur arrivée. Au XIXe s., le comte d’Espienne rachète le bâti qu’il convertit en hôtel particulier. L’église disparaît pour permettre l’extension d’une voirie. La municipalité expulse finalement le propriétaire des lieux pour installer un abattoir, dont l’inauguration s’effectue en présence de Louis-Philippe.

4Vincent Maliet

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées

Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées

Auteur(s) : Maliet, Vincent. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées
Crédits Auteur(s) : Maliet, Vincent. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10105/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 162k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Vincent Maliet, « Valenciennes – Anciens abattoirs », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nord-Pas-de-Calais, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 09 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10105

Haut de page

Responsable d'opération

Vincent Maliet

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals