Navigation – Plan du site

AccueilRégionsHauts-de-France199162 – Pas-de-CalaisDéviation de la RN42

1991
62 – Pas-de-Calais

Déviation de la RN42

Prospection (1989-1991)
Responsable d’opération : Luc Vallin

Texte intégral

Date de l'opération : 1989 - 1991 (PR)
Inventeur(s) : Vallin Luc

1La déviation de la route nationale 42 (RN 42) à Lumbres, dans le Pas-de-Calais, a fait l'objet d'une prospection préalable entre 1989 et1991, au rythme des acquisitions de terrain. Le secteur ayant déjà été finement prospecté en ramassage de surface par un préhistorien amateur (collection Dom Boutry, conservée au musée des Antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye), des sondages systématiques ont été ouverts aux abords des concentrations d'artefacts mais aussi dans les zones où l'érosion paraissait moins importante.

2Sur les communes de Lumbres (au lieu-dit Chemin de Fauquembergues) et de Bayenghem-lès-Seninghem (au lieu-dit Les Avesnes), vingt-cinq sondages profonds ont ainsi été ouverts à l'emplacement des ouvrages d'art et ont montré l'extension d'une ancienne terrasse de l'Aa renfermant des lambeaux de paléosol. Seuls quelques éclats de débitage et un tesson néolithique ont été recueillis. Sur les communes de Lumbres et Setques (au lieu-dit Le Bois d'Acquembronne), 300 m de tranchées au total et dix-huit sondages profonds ont permis de cartographier l'extension de la moyenne terrasse de l'Aa et de sa couverture limoneuse ; celle-ci a livré une vingtaine d'artefacts paléolithiques (dont six fragments d'éclats et débris, trois éclats Levallois, quatre éclats non Levallois, un nucléus unifacial unipolaire), diffus dans un niveau de limons lités ruisselés situé entre l'horizon Bt holocène et un paléosol probablement éémien.

3En bas du même versant et au fond du thalweg de l'Aa, une industrie protohistorique composée de quelques tessons érodés et d'artefacts lithiques (dont un perçoir et deux grattoirs), a été retrouvée au sommet d'un cailloutis fossilisé par 2 m de formations holocènes.

4Par ailleurs, à Lumbres (au lieu-dit Chemin du Val de Lumbres), les tranchées, couplées aux sondages profonds, ont montré la présence dans des colluvions limoneuses de quelques silex taillés et de rares tessons de céramique, datés probablement de l'Âge du Bronze.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Luc Vallin, « Déviation de la RN42 » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Hauts-de-France, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 23 avril 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10113

Haut de page

Auteur

Luc Vallin

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Luc Vallin

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search