Navigation – Plan du site
1991

Lille – « Le Lion des Flandres », angle de l’avenue du Peuple-Belge et de la rue Paul Ramadier

Responsable(s) des opérations : Gilles Blieck
Notice rédigée par : Gilles Blieck

Entrées d’index

Nature des opérations :

Sauvetage programmé (SP)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1991 (SP)
Inventeur(s) : Blieck Gilles

1La construction d’habitations et de bureaux, disséminés sur une vaste surface (1,5 ha) à l’angle de l’avenue du Peuple-Belge (ouverte à l’emplacement du Rivage, après son comblement dans les années trente) et de la rue Paul-Ramadier [ (Fig. n°1 : Plan général. Localisation des zones fouillées), site L], a nécessité une intervention.

2Elle a permis de reconnaître pour la première fois l’enceinte édifiée sous la conduite de Vauban, consécutivement à l’agrandissement opéré au nord de la ville à partir de 1670. Il s’agissait plus précisément d’une partie du corps de place et des aménagements extérieurs symétriquement érigés de part et d’autre de l’avant-port où débouchaient, après le passage d’une écluse ménagée dans la courtine, les eaux du Rivage avant de rejoindre celles de la Basse-Deûle. Ont été étudiés la courtine, le flanc et la face gauches du bastion dit du Rivage, ainsi que la face gauche dédoublée d’une contre-garde couvrant ce dernier.

3Les maçonneries mises au jour (Fig. n°2 : Vue d'ensemble des maçonneries) sont en de nombreux points comparables aux précédentes, les différences ne se marquant que dans le détail (emploi économique du grès, par exemple). On remarque surtout, outre l’épaisseur de la maçonnerie du corps de place (2,80 m), le caractère massif des contreforts qui rythment sa face interne enterrée.

4Défilé derrière la face droite d’un ouvrage non revêtu (tenaille ?) dont les flancs s’attachaient à la courtine de part et d’autre de l’écluse mentionnée, un débarcadère (dimensions internes : 17,40 m x 2,80 m) se fermait par une grille et des vantaux. Peut-être facilitait-il l’entretien du fossé auquel il permettait d’accéder. Celui-ci était alimenté en eau par l’intermédiaire d’un passage parementé de grès qui s’ouvrait dans l’une des deux digues maçonnées délimitant le bassin de l’avant-port.

5Si la contre-garde n’était pas revêtue, il n’en était pas de même pour l’ouvrage qui en doublait la face gauche et dont la maçonnerie reposait, là encore, sur un système de piles reliées par des arcs en plein cintre. Elle fut percée d’un passage voûté au XIXe s. Enfin, les stigmates du siège de 1708, dont l’attaque principale se porta sur cette partie de l’enceinte restaient visibles sur la face du bastion laissant apparaître d’importantes traces de réfection.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan général. Localisation des zones fouillées

Fig. n°1 : Plan général. Localisation des zones fouillées

Auteur(s) : Roumégoux, Yves. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Fig. n°2 : Vue d'ensemble des maçonneries

Fig. n°2 : Vue d'ensemble des maçonneries

Auteur(s) : Blieck, Gilles. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan général. Localisation des zones fouillées
Crédits Auteur(s) : Roumégoux, Yves. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10122/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 209k
Titre Fig. n°2 : Vue d'ensemble des maçonneries
Crédits Auteur(s) : Blieck, Gilles. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10122/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 197k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Gilles Blieck, « Lille – « Le Lion des Flandres », angle de l’avenue du Peuple-Belge et de la rue Paul Ramadier », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nord-Pas-de-Calais, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 07 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10122

Haut de page

Responsable d'opération

Gilles Blieck

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals