Navigation – Plan du site
1990

Lille – Place Rihour

Responsable(s) des opérations : Gilles Blieck
Notice rédigée par : Gilles Blieck

Texte intégral

Date de l'opération : 1990 (SP)
Inventeur(s) : Blieck Gilles

1Cette intervention se situe entre la rue des Fossés (ouverte en partie à l’emplacement des fossés de l’enceinte urbaine médiévale après l’agrandissement de 1603-1605) et la place Rihour [ (Fig. n°1 : Plan général. Localisation des zones fouillées), site H]. Mentionné pour la première fois dans une charte de 1248, ce terme désignait à l’origine un îlot formé par l’un des principaux bras de la Deûle limitant alors Lille au sud-ouest.

2Beaucoup plus proche que ce que les documents figurés permettaient d’envisager, le rempart de la ville au Moyen Âge a été reconnu sur une longueur de 41 m. Il était à l’origine constitué d’une levée de terre sans doute érigée à l’aide des terres issues du creusement du fossé qui l’accompagnait. Probablement recouverte de gazon, elle était couronnée par un mur peu épais (1,50 m en moyenne).Vraisemblablement percé de créneaux, il devait servir de parapet. Il n’en demeurait plus que les fondations constituées d’arcades de calcaire et de briques (Fig. n°2 : Vue d'ensemble du chantier). Directement appuyées sur le remblai, elles assuraient la stabilité du mur en un terrain marécageux. On peut restituer à la levée de terre une largeur de 16 à 20 m et une hauteur maximale de 6 à 8 m, parapet compris. Les éléments de chronologie disponibles (notamment les résultats d’une datation archéomagnétique) incitent à la situer vers le début du XIVe s., moment où le site du marché n’est plus soumis aux fluctuations des eaux de la rivière (cf. supra).

3Des travaux modifiant sensiblement l’aspect et la capacité de résistance de l’enceinte furent entrepris au XVIe s. Deux murs de calcaire et de briques, larges de 2,50 m et de 1,25 m, furent érigés côté ville parallèlement à l’axe du rempart. Cet accroissement du volume de la courtine répond au désir de mieux absorber les boulets métalliques et d’obtenir une plate-forme susceptible de supporter l’évolution des canons.

4Ces retouches apportées à la vieille enceinte médiévale n’ont constitué qu’une solution d’attente puisque l’extension opérée en 1603-1605, rejetant les limites de la ville plus au sud, a été accompagné de la construction d’une nouvelle enceinte bâtie selon des principes plus aboutis.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan général. Localisation des zones fouillées

Fig. n°1 : Plan général. Localisation des zones fouillées

Auteur(s) : Roumégoux, Yves. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Fig. n°2 : Vue d'ensemble du chantier

Fig. n°2 : Vue d'ensemble du chantier

Auteur(s) : Blieck, Gilles. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan général. Localisation des zones fouillées
Crédits Auteur(s) : Roumégoux, Yves. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10142/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 209k
Titre Fig. n°2 : Vue d'ensemble du chantier
Crédits Auteur(s) : Blieck, Gilles. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10142/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 168k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Gilles Blieck, « Lille – Place Rihour », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nord-Pas-de-Calais, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 19 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10142

Haut de page

Responsable d'opération

Gilles Blieck

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals