Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNouvelle-Aquitaine201724 – DordogneMontignac-sur-Vézère – Le Régourdou

2017
24 – Dordogne

Montignac-sur-Vézère – Le Régourdou

Prospection thématique (2017)
Responsable d’opération : Bruno Maureille

Entrées d’index

Année de l'opération :

2017

Numéro d’opération :

027198

Nature de l'opération :

prospection thématique
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : CNRS

Texte intégral

1Comme en 2016, pour des raisons de sécurité, il n’a pas été possible d’entreprendre des recherches avec des fouilleurs bénévoles. La campagne 2017 de prospection thématique s’est donc déroulée de la mi-juillet au début du mois de décembre, soit 20 jours au total. Elle n’a mobilisé que les membres de l’équipe scientifique ainsi que quelques jeunes collègues.

2Rappelons que nous avions terminé l’année dernière le classement, reconditionnement et inventaire des archives personnelles de Roger Constant y compris les diapositives.

3Les résultats obtenus cette année portent essentiellement sur l’exploitation scientifique des archives personnelles de Roger Constant.

4Nous avons lu systématiquement les correspondances (active et passive) entre Roger Constant et diverses personnalités scientifiques, administratives, politiques, etc. En ce qui concerne les écrits, nous nous sommes concentrés sur les acteurs qui ont été importants dans l’histoire de Regourdou : André Glory, François Bordes, Jean Piveteau, Eugène Bonifay, Georges Laplace-Jauretche, Pierre-Paul Grassé, Louis-René Nougier, etc. Nous avons aussi numérisé ces documents (pdf) : 46 portant sur des questions administratives, 11 concernant les déboires de R. Constant avec la justice (expliquant aussi les raisons qui ont conduit Roger Constant à vendre le squelette humain Regourdou 1) et 396 avec la communauté scientifique.

5La consultation de ces documents ne nous a pas fourni d’information nouvelle sur l’histoire des fouilles entreprises jusqu’à la découverte des restes humains. Mais cela nous a permis de mieux comprendre une partie de cette histoire, la diversité des acteurs impliqués rapidement après la découverte, le rôle joué par des notables de Montignac, les intérêts de ces derniers pour tenter de valoriser la découverte, ce que nous appelons des « réseaux d’intérêts scientifiques » qui se sont opposés pour étudier les restes humains, à savoir Bordes-Piveteau contre Nougier-Grassé-Vallois. Selon nous, il n’y a plus de doute qu’une partie des difficultés, pour la fouille de sauvetage des restes humains rencontrées entre le 23 septembre et le 2 octobre 1957, a été la conséquence des influences de ces « réseaux d’intérêts » et leurs intérêts opposés. Il est aussi certain que Pierre-Paul Grassé est une des personnes qui relisait les brouillons des lettres que Roger Constant envoyait, les corrigeait, les atténuait (y compris le document distribué lors du colloque de Nice en 1976).

6Cette meilleure compréhension de l’histoire du gisement nous a aussi permis d’avoir des arguments intéressants lorsque nous avons contacté les descendants de certains des acteurs de l’époque : famille Piveteau (aucun document intéressant le site ou le squelette conservé probablement suite à un incendie de la maison familiale en Charente), famille Antonietti (son fils vivant va tenter de retrouver des documents dans les documents conséquents de son père), famille Pierre-Paul Grassé (sa fille nous a permis d’entrer en contact avec Gilbert Chauvel, qui scanne les archives de ce scientifique conservées au château de Rouffillac. Il nous a donné les versions numériques de documents inédits conservés au château – 151 fichiers de la correspondance avec P.-P. Grassé).

7Nous avons aussi pu consulter les archives sur Regourdou conservée par la Mairie de Montignac, de M. Jean Batailler au Bugue. Mme Annie-France Viudes résidant à Cognac nous a donné celles que son père Louis Duport avait reçues de R. Constant. Nous avons aussi consulté les photographies des fonds F. Diaz et J. Lagrange aux archives départementales de Périgueux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bruno Maureille, « Montignac-sur-Vézère – Le Régourdou » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nouvelle-Aquitaine, mis en ligne le 27 août 2021, consulté le 18 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/101553

Haut de page

Auteur

Bruno Maureille

CNRS

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Bruno Maureille

CNRS

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search