Navigation – Plan du site
2008

Saint-André-sur-Sèvre – Communs du château de Saint-Mesmin

Responsable(s) des opérations : Patrick Bouvart
Notice rédigée par : Patrick Bouvart

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204480

Date de l'opération : 2008 (SU)

1Les communs du château de Saint-Mesmin font actuellement l’objet d’une réhabilitation. Les travaux conduits en 2008 par François Jeanneau, ACMH, affectaient les sols de la cour. Le service régional de l’Archéologie a donc prescrit un suivi du terrassement. L’objectif était de mettre en évidence et identifier des empierrements apparaissant ponctuellement. La surveillance était en outre suscitée par l'absence de vestiges en élévation antérieurs au XVIIe  s. alors que l’occupation du site est attestée dès le XIIIe  s. Deux jours ont suffit pour mener à terme l’opération.

2La construction de l'ensemble des communs est jusqu'à présent attribuée à la famille Petit, propriétaire du château à partir de 1650 (Fig. n°1 : Communs du Château de Saint-Mesmin : plan de masse. ) . Cependant, il ne s'agit que d'une hypothèse car aucune source ne le stipule. La plus ancienne description connue provient d'un inventaire réalisé en 1714. L'évocation des constructions reste succincte. Le matériel et le cheptel sont le véritable objet de cette procédure. Associés à une « basse-cour », les bâtiments consistent en une écurie, une grande écurie, des greniers, une cuisine et une grange. Un autre inventaire dressé en 1734 est un peu plus démonstratif et les espaces décrits sont plus nombreux. On note la présence d'une boulangerie, d’une écurie avec galetas au-dessus, des greniers, trois chambres dont une « haute » et une pour le jardinier et enfin une orangerie.

3La cour ou « basse-cour » s'étend sur toute la longueur de la contrescarpe soit près de 50 m. Sa superficie avoisine 1 850 m2 . Elle est délimitée par un corps de bâtiments composé de trois ailes. Chacune intègre un dispositif d’entrée. L'aile nord mesure 28 m de long et 8 m de large. Sa construction est liée à celle d’un portail dont l’ordonnancement est caractéristique de la seconde moitié du XVIIe  s. L'aile orientale mesure 67 m de long et 9,5 m de large. La jonction de sa maçonnerie avec celle de l'aile nord indiquerait également qu'elles sont synchrones. Toutefois une construction antérieure pourrait avoir été intégrée à cette partie. L'incertitude est maintenue par les restaurations modernes qui ont perturbé les relations stratigraphiques. L'hypothèse est seulement avancée à partir de la typologie de baies a priori attribuables aux XVe  s.-XVIe  s. Enfin l'aile sud mesure 37 m de long et 8,5 m de large. La porterie qu'elle intègre favorise l'idée d'une contemporanéité avec l'aile sud.

4Dans la cour, l'installation d'une plate-forme de stabulation au XXe  s. est probablement à l'origine d'un décapage des niveaux archéologiques. La destruction de celle-ci a mis en évidence l'argile du terrain naturel avec ponctuellement des vestiges de niveaux de circulation. Des empierrements au devant des portes sont destinés à assainir et stabiliser les sols. Aucun indice de datation n'a pu être recueilli.

5En conclusion, les observations effectuées lors de cette  opération n’enrichissent guère les connaissances sur la genèse et l’évolution du château et de sa basse-cour. Celles-ci reposent actuellement sur une étude historique réalisée par Caroline Teillet et une analyse des élévations du château faite par Jean Vincent. Les prochaines campagnes de restauration des Monuments Historiques devraient susciter de nouvelles études.

6BOUVART Patrick 

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Communs du Château de Saint-Mesmin : plan de masse.

Fig. n°1 : Communs du Château de Saint-Mesmin : plan de masse.

Auteur(s) : Bouvart, Patrick (EP). Crédits : Bouvart, Patrick (2008)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Communs du Château de Saint-Mesmin : plan de masse.
Crédits Auteur(s) : Bouvart, Patrick (EP). Crédits : Bouvart, Patrick (2008)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/1017/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 83k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Patrick Bouvart, « Saint-André-sur-Sèvre – Communs du château de Saint-Mesmin », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 09 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/1017

Haut de page

Responsable d'opération

Patrick Bouvart

EP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals