Navigation – Plan du site

AccueilRégionsHauts-de-France198959 – NordBavay – Basilique du forum

1989
59 – Nord

Bavay – Basilique du forum

Fouille programmée (1989)
Responsables d'opération : Roger Hanoune et A. Muller
Notice rédigée avec Arthur Muller

Texte intégral

Date de l'opération : 1989 (FP)
Inventeur(s) : Hanoune Roger ; Muller A

1Létude de cette basilique [ (Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées), site A] été reprise, dans le cadre d’une fouille programmée triennale, par une équipe du Centre de recherches archéologiques de l’université Charles-de-Gaulle-Lille III. L’édifice, avec sa nef centrale bordée de galeries et de pièces sur trois côtés, mesure 95 m dans le sens nord-sud et 38 m dans le sens est-ouest. Il se présente actuellement en deux parties séparées par la rue de la Réunion (rue Saint-Maur) : au sud, la plus importante a été dégagée et restaurée, elle se trouve rattachée à la place du forum visitable avec le reste du site; au nord-est, l’angle de l’édifice a été partiellement dégagé, avec la découverte d’un ensemble de bronzes en 1969 (S. Boucher et H. Oggiano-Bitard, 1993).

2C’est cette dernière zone qui a fait l’objet de travaux qui ont consisté, d’une part, en l’achèvement de la fouille et, d’autre part, en sondages stratigraphiques profonds. La recherche a surtout porté sur la basilique, mais elle a aussi permis de reconnaître, de façon très ponctuelle cependant, les vestiges d’une occupation antérieure à l’établissement du forum ; ces couches ont livré une abondance de moules à flancs monétaires.

3Le point de départ de la recherche est l’organisation en partie observée, en partie restituée, d’un édifice de plan canonique avec nef centrale (14 x 4 piliers) et de galeries aménagées sur trois côtés [ (Fig. n°2 : Basilique du forum. Plans successifs de la basilique), a], barrant dans le sens nord-sud l’extrémité orientale du forum et dominant la place de plus d’un mètre. Il comporte au nord et au sud deux ensembles de trois salles principales ; mais la particularité de cette construction très unitaire était, dans la restitution généralement admise, la série de dix-sept salles, dont treize « boutiques » identiques, ouvrant sous la galerie orientale, auxquelles s’ajoutent deux passages vers une terrasse surplombant le cardo et deux salles d’angle. La basilique s’insère dans le plan de la ville par l’intermédiaire d’un portique au nord, d’une terrasse à l’est, et d’une terrasse sur boutiques en contrebas au sud. Au Bas-Empire, une fortification s’est implantée sur les trois côtés est, nord et sud, et des installations tardives d’hypocaustes ont été repérées à l’intérieur du bâtiment qui a dû perdre,alors, son caractère public.

4Les travaux ont surtout permis de mener une réflexion sur ce type architectural. Si elle s’inscrit aisément dans la série des basiliques de forum, la basilique de Bavay est remarquable par ses grandes dimensions et par la série de salles de l’aile est.

5Ces travaux se sont appuyés sur un relevé architectural correct au 1/50e,réalisé pour la première fois par J.-B. Bellon, architecte DPLG. Ils ont abouti à la distinction de trois états successifs de la basilique, de plan partiellement identique et baptisés état « jaune », puis « rose »,d’après la couleur des mortiers,et enfin « tricolore » en fonction des matériaux de parement.

6Ces acquis sont illustrés par les deux schémas de la basilique « jaune » et des basiliques « rose » et « tricolore ». La première [ (Fig. n°2 : Basilique du forum. Plans successifs de la basilique), b] est de plan simple : elle comporte une grande nef centrale (76,50 m x 14,50 m ; 16 x 4 supports), entourée d’une galerie de largeur constante (6,20 m). Si elle ne présente pas de salles sur les petits côtés nord et sud, elle offre, en revanche, dans l’aile est, des « boutiques » oblongues (module : 5 m x 10 m) : on en connaît au moins cinq au nord et au sud de cette même aile (et peut-être une sixième en saillie).

7Entre ces deux ensembles de salles, l’organisation de la partie centrale de l’aile, qui équivaut à sept modules, nous échappe encore car elle est située sous la place Jean-Lemaire-de-Belges ; on y suppose la présence des salles essentielles de la basilique. Il est établi que la partie centrale de cette aile était au même niveau que la nef principale et les galeries (143,30 m NGF), tandis que les salles situées aux extrémités nord et sud, dont le sol était à un niveau inférieur de un mètre, devaient ouvrir vers l’extérieur et n’appartenaient pas à la basilique.

8Le nouvel édifice « rose » [ (Fig. n°2 : Basilique du forum. Plans successifs de la basilique), c] est issu de la reconstruction sur place de la basilique «jaune», mais sur un plan plus complexe et plus riche. Il en reprend la conception d’ensemble avec trois nefs et une aile orientale constituée d’une série d’espaces; un certain nombre de ses murs sont réutilisés comme fondations des nouvelles élévations. La longueur est identique à celle de l’édifice précédent,mais la largeur - plus précisément celle de l’aile orientale - est diminuée au bénéfice de la terrasse. Des innovations majeures apparaissent :

9Dans le troisième état « tricolore » [ (Fig. n°2 : Basilique du forum. Plans successifs de la basilique), c], il y a eu reconstruction complète de l’édifice sur le même plan ; les modifications essentielles concernent l’élévation du bâtiment avec une maçonnerie complexe (rangs de moellons de calcaire blanc ou bleu, et assises de briques) et des éléments en grand appareil (calcaire blanc, fondé sur des blocs de calcaire bleu). Les piliers bordant la nef centrale ont été remplacés par des supports en maçonnerie de section « cruciforme » ; dans l’aile orientale, on a multiplié les parties décoratives avec des pilastres aux extrémités de chacun des refends ; le mur de fond avec arc de décharge et pilastres extérieurs remonte à la même opération de reconstruction. Cet édifice est resté inachevé, comme en témoignent le simple épannelage des moulures décoratives et l’absence du sol définitif qui aurait dû se situer à la cote143,70 m.

10Après ce troisième état (inachevé) de la basilique, le site est occupé par la forteresse du Bas-Empire (en 1992, on a pu étudier les fondations d’une de ses tours). Les époques médiévale et moderne n’ont laissé pratiquement aucune trace, le quartier est réoccupé à l’époque contemporaine et détruit par un bombardement en 1944.

11Cette distinction des trois états de la basilique repose sur l’analyse, dans de nombreux sondages, des maçonneries et des stratigraphies souvent complexes en rapport avec elles [ (Fig. n°3 : Sondage dans l'angle sud-ouest du passage nord. Relevé stratigraphique) et (Fig. n°4 : Diagramme stratigraphique)].

12Si la chronologie relative est ainsi bien établie, la datation de ces trois établissements (Ier-IIIe s.) est contrariée par l’extrême pauvreté en matériel des remblais de construction de la période IV et, d’autre part, par l’identité même des remblais utilisés aux périodes II et III.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées

Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées

Auteur(s) : Hanoune, Roger ; Muller, A. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Fig. n°2 : Basilique du forum. Plans successifs de la basilique

Fig. n°2 : Basilique du forum. Plans successifs de la basilique

Auteur(s) : Hanoune, Roger. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Fig. n°3 : Sondage dans l'angle sud-ouest du passage nord. Relevé stratigraphique

Fig. n°3 : Sondage dans l'angle sud-ouest du passage nord. Relevé stratigraphique

Auteur(s) : Hanoune, Roger. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Fig. n°4 : Diagramme stratigraphique

Fig. n°4 : Diagramme stratigraphique

Auteur(s) : Hanoune, Roger. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Fig. n°5 : Sondage dans l'angle sud-ouest du passage nord. Vue vers le sud

Fig. n°5 : Sondage dans l'angle sud-ouest du passage nord. Vue vers le sud

Auteur(s) : Hanoune, Roger. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Fig. n°6 : Vue du sondage contre un pilier au nord de la nef centrale

Fig. n°6 : Vue du sondage contre un pilier au nord de la nef centrale

Auteur(s) : Hanoune, Roger. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Localisation des zones fouillées
Crédits Auteur(s) : Hanoune, Roger ; Muller, A. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10177/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 161k
Titre Fig. n°2 : Basilique du forum. Plans successifs de la basilique
Crédits Auteur(s) : Hanoune, Roger. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10177/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 73k
Titre Fig. n°3 : Sondage dans l'angle sud-ouest du passage nord. Relevé stratigraphique
Crédits Auteur(s) : Hanoune, Roger. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10177/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 125k
Titre Fig. n°4 : Diagramme stratigraphique
Crédits Auteur(s) : Hanoune, Roger. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10177/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 29k
Titre Fig. n°5 : Sondage dans l'angle sud-ouest du passage nord. Vue vers le sud
Crédits Auteur(s) : Hanoune, Roger. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10177/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 207k
Titre Fig. n°6 : Vue du sondage contre un pilier au nord de la nef centrale
Crédits Auteur(s) : Hanoune, Roger. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10177/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 186k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Roger Hanoune, A. Muller, Arthur Muller, « Bavay – Basilique du forum » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Hauts-de-France, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 26 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10177

Haut de page

Responsables d'opération

Roger Hanoune

A. Muller

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search