Navigation – Plan du site
1989

Toulouse « Tolosa »

Ilot Castelbou (angle boulevard Lascrosse et de la place Arnaud-Bernard)
Responsable(s) des opérations : Jean-Charles Arramond et Claire Soyer

Entrées d’index

Chronologique :

Moyen Âge*, Temps Modernes

Nature des opérations :

Sauvetage programmé (SP), Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1991 (SP) ; 1989 (SD)
Inventeur(s) : Arramond Jean-Charles ; Soyer Claire

1Le projet de réalisation d’immeubles dotés de parkings souterrains [ (Fig. n°1 : Localisation des fouilles effectuées dans la ville) : plangénéral, site K] dans un secteur situé intra muros à proximité du rempart médiéval et de la porte Arnaud-Bernard (cf. Gallia, 1989 : 106 et 108) a conduit le service régional de l’Archéologie à entreprendre des sondages d’évaluation (C. Soyer, 1989) puis à confier en 1991 une fouille de sauvetage programmée à Jean-Charles Arramond.

2Les plans anciens et les archives attestent de la présence en ce lieu du couvent des Pères de la Mercy, fondé hors les murs en 1257, mais rebâti en ville vers 1350, et d’une rue citée dès 1335.

3Les principaux objectifs de l’opération archéologique étaient donc de dresser le plan topographique précis des vestiges du cloître du couvent supposés être sur l’emprise du projet, ainsi que d’étudier la rue et son environnement immédiat tout au long du Moyen Âge et des Temps Modernes.

4Hormis quelques indices très ponctuels de fréquentation à l’époque antique (puits), c’est aux alentours du milieu du XIIIe s. que ce secteur fait l’objet d’une occupation durable. Celle-ci se manifeste d’abord par la création d’une voie munie d’ornières (Fig. n°2 : Rue en galets et caniveau axial), d’orientation est-ouest, dont seule la partie centrale est bien conservée, les aménagements mitoyens postérieurs ayant intégralement détruit les éventuels bas-côtés ou trottoirs. Parallèlement se met en place un habitat perpendiculaire à la voirie, sous la forme d’un bâtiment à ossature de bois et parois en torchis.

5Une deuxième phase d’occupation a pu être individualisée pour la fin du XIVe s.et le début du XVe s., les structures légères ayant cette fois laissé place aux murs de briques liés au mortier ou à la terre. Des silos hors d’usage sont utilisés en fosses détritiques comblées d’un abondant mobilier, essentiellement culinaire. Ce secteur d’habitat subsiste jusqu’au milieu du XVIIe s. et reste cantonné au nord de la voie, la partie au sud de celle-ci étant réservée aux jardins.

6La rue fait l’objet d’un entretien constant et sera réaménagée huit fois entre le XIIIe s. et le XVIIe s., un fort pendage naturel de l’ouest vers l’est étant progressivement rectifié jusqu’à rétablir une quasi-horizontalité.

7La fouille n’a livré que peu d’informations sur la phase d’installation intra muros des Pères de la Mercy, dans la seconde moitié du XIVe s. L’existence d’un premier cloître, que les sources décrivent comme une simple galerie couverte, n’est matérialisée sur le terrain que par un nivellement général de la surface. Les données stratigraphiques montrent que l’implantation de ce cloître est intervenue au plus tôt à la fin du XIVe s. ou au début du XVe s.

8Un second cloître est construit en briques liées au mortier au début du XVIIe s., et doublé au sud d’un bâtiment divisé en deux pièces, connu pour être l’apothicairerie du couvent. Aucun bassin ou fontaine n’a été repéré dans les parties accessibles du jardin du cloître. La rue et les habitations voisines sont arasées au profit du développement d’un jardin mitoyen de l’apothicairerie, clos au sud par un mur de briques. Ainsi cette opération précise l’organisation et l’évolution (du XIIIe s. à la fin du XVIIIe s.) d’un quartier urbain de Toulouse, proche du rempart.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Localisation des fouilles effectuées dans la ville

Fig. n°1 : Localisation des fouilles effectuées dans la ville

GI 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1994)

Fig. n°2 : Rue en galets et caniveau axial

Fig. n°2 : Rue en galets et caniveau axial

Auteur(s) : Arramond, Jean-Charles. Crédits : Gi 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1991)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Localisation des fouilles effectuées dans la ville
Crédits GI 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1994)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10232/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 231k
Titre Fig. n°2 : Rue en galets et caniveau axial
Crédits Auteur(s) : Arramond, Jean-Charles. Crédits : Gi 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1991)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10232/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 231k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

« Toulouse « Tolosa » », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 15 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10232

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals