Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNouvelle-Aquitaine201864 – Pyrénées-AtlantiquesBayonne – 74 rue d’Espagne

2018
64 – Pyrénées-Atlantiques

Bayonne – 74 rue d’Espagne

Fouille préventive (2018)
Responsable d’opération : Natacha Sauvaitre

Entrées d’index

Année de l'opération :

2018

Numéro d’opération :

027561

Nature de l'opération :

fouille préventive
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Hadès

Texte intégral

1La transformation de l’ancien Palais de Justice en espace commercial, situé au 74 rue d’Espagne, face au chevet de la cathédrale, a engendré une prescription archéologique.

2En effet, ce bâtiment, implanté en rebord du plateau surplombant la Nive, est localisé dans la partie orientale du castrum antique, à l’emplacement présumé de l’Hôtel de Ville, édifié dans la première moitié du xiiie s. La création de deux fosses d’ascenseurs profondes de 1,50 m apparaissait ainsi susceptible d’affecter des vestiges des périodes moderne et médiévale.

3L’opération a été réalisée en deux jours avec une équipe de deux archéologues.

4Les investigations ont permis de caractériser la stratigraphie antérieure au tribunal et de reconnaître plusieurs structures maçonnées. La faible quantité de mobilier isolé lors de la fouille ne permet pas d’établir une chronologie fine. Le vestige le plus ancien identifié correspond à une maçonnerie en moellons dégagée dans la fosse nord (fig. 1). La découverte d’un tesson associé au mur, daté de la période antique, constitue un bruit de fond. Malgré l’absence de lien stratigraphique, cette maçonnerie est antérieure à un ensemble bâti cohérent et homogène caractérisé par trois murs, associés à deux colonnes. Ces vestiges maçonnés pourraient remonter au bas Moyen Âge ; en effet, la fondation d’un de ces murs semble aménagée au-dessus d’un niveau d’occupation daté par la céramique de la deuxième moitié du xive-début du xve s. Selon la description rappelée par l’historien E. Ducéré, il serait tentant de rattacher ces trois murs et colonnes aux vestiges de l’ancien Hôtel de Ville. Néanmoins, l’absence d’usure et la fraicheur des traces d’outils donnent l’impression d’une courte exposition à l’air libre suivie d’un enfouissement rapide. Les remblais identifiés semblent, pour leur part, correspondre à un important nivellement de l’espace lors de l’installation des halles entre les années 1829 et 1831. Devenue insuffisante, cette halle est démolie en 1885. L’espace est réinvesti après 1886 par le tribunal caractérisé par sa façade occidentale néo-classique. Ce dernier abritera le tribunal de grande instance, le tribunal correctionnel et le tribunal de commerce jusqu’en 1975.

Fig. 1 – Fosse nord : vue de la maçonnerie mise au jour au fond du sondage

Fig. 1 – Fosse nord : vue de la maçonnerie mise au jour au fond du sondage

Cliché : N. Sauvaître (Hadès).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Fosse nord : vue de la maçonnerie mise au jour au fond du sondage
Crédits Cliché : N. Sauvaître (Hadès).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/102675/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 864k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Natacha Sauvaitre, « Bayonne – 74 rue d’Espagne » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nouvelle-Aquitaine, mis en ligne le 30 août 2021, consulté le 28 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/102675

Haut de page

Auteur

Natacha Sauvaitre

Hadès

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Natacha Sauvaitre

Hadès

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search