Navigation – Plan du site
2008

Montmorillon – Rocade Est

Responsable(s) des opérations : Bénédicte Moutarde
Notice rédigée par : Bénédicte Moutarde

Entrées d’index

Chronologique :

Antiquité

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204697

Date de l'opération : 2008 (EX)

1Suite au dépôt de permis de construire concernant le projet du contournement est de Montmorillon, un diagnostic archéologique a été prescrit en raison, entre autres, de l’envergure et de la nature des travaux envisagés.

2En effet, la rocade Est qui doit relier le rond-point de la route de la Trimouille, au Nord, à la RD 54, au niveau de la zone industrielle Pierre-Pagenaud, constitue un tracé de 3,6 km de long sur une superficie de 132 000 m2 , en décomptant les parcelles boisées, les anciennes pépinières et les emplacements d’arbres protégés, sur le tracé, mais sortis de la prescription. D’autre part, le secteur de Montmorillon a rarement eu l’occasion d’être exploré. Cependant, le tracé de la Rocade doit passer sur ou à proximité de deux sites connus du service régional de l’Archéologie de Poitou-Charentes ; l’un concerne un bâtiment antique d’envergure et sans doute prestigieux, fouillé au XIXe  s., et l’autre un ancien pont d’époque indéterminée passant l’Allochon.

3Par ailleurs, le projet se situe à l’est de la Gartempe et traverse une partie de ses anciennes terrasses alluviales. Or, l'occupation paléolithique sur ses rives est bien attestée. En effet, non loin de la piscine (route de Lathus), des fouilles archéologiques ont été réalisées dans les années 1960-1970. Un site magdalénien a été  mis au jour à cette occasion.

4A l’issue du diagnostic archéologique réalisé en cent quatre tranchées de sondage, ont été mises au jour, outre quelques drains, fossés agricoles ou autres structures isolées, les fondations arasées d’un bâtiment antique (Fig. n°1 : Bâtiment antique tranchée 19, vue d’ensemble vers l’ouest) . Ce dernier, de plan quadrangulaire, couvre une surface de 100 m2 . A proximité de ce bâtiment, on trouve une plaque foyère et un aménagement de sol en tuiles sur plus de 4 m2 . D’autres vestiges de fondation (mur et radier) sont visibles à un peu plus de 200 m au sud. Cet ensemble, sur lequel très peu de mobilier céramique a été mis au jour, remonte à la seconde moitié du Ier  s. av. J.-C. et peut-être au début du IIe  s. Il apparaît assez évident qu’il s’agit là d’éléments afférents à l’établissement antique fouillé au XIXe  s.

5MOUTARDE Bénédicte

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Bâtiment antique tranchée 19, vue d’ensemble vers l’ouest

Fig. n°1 : Bâtiment antique tranchée 19, vue d’ensemble vers l’ouest

Auteur(s) : Moutarde, Bénédicte (INRAP). Crédits : Moutarde, Bénédicte (2008)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Bâtiment antique tranchée 19, vue d’ensemble vers l’ouest
Crédits Auteur(s) : Moutarde, Bénédicte (INRAP). Crédits : Moutarde, Bénédicte (2008)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/1028/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 283k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Bénédicte Moutarde, « Montmorillon – Rocade Est », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 29 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/1028

Haut de page

Responsable d'opération

Bénédicte Moutarde

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals