Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNouvelle-Aquitaine201816 – CharenteAngoulême – 36 Rempart du Midi, 1...

2018
16 – Charente

Angoulême – 36 Rempart du Midi, 101 rue de Beaulieu

Opération préventive de diagnostic (2018)
Responsable d’opération : Adrien Montigny

Entrées d’index

Année de l'opération :

2018

Numéro d’opération :

206779

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Montigny A., Audé V., Kerouanton I. 2018 : Nouvelle-Aquitaine, Charente, Angoulême, 36 Rempart du Midi, 101 Rue de Beaulieu, rapport de diagnostic, L’Isle-d’Espagnac, Inrap, 50 p.

Texte intégral

1Cette intervention est liée à un projet d’extension d’un bâtiment au cœur de la vieille ville d’Angoulême. Le projet, porté par l’Organisme de gestion de l’enseignement catholique (OGEC) Saint-Paul, consiste à réaménager un immeuble du xixe s. et à construire une extension de bâtiment dotée d’une cage d’ascenseur. Au regard de l’extrême sensibilité archéologique de ce quartier d’Angoulême, le service régional de l’archéologie a prescrit un diagnostic archéologique.

2Ce diagnostic concernait une emprise de 440 m2. Les deux sondages réalisés représentent une surface d’environ 37 m2 soit 7,8 % de l’emprise prescrite. Ce taux d’ouverture réduit s’explique par les nombreuses contraintes spécifiques à l’emprise de ce diagnostic. Il s’agit principalement de bâti existant et de réseaux enterrés mal localisés, sur une emprise restreinte au sein d’un établissement scolaire.

3Le terrain concerné par ce diagnostic se situe dans le secteur ancien de la ville dont les origines et le développement conservent encore de très grandes zones d’ombre. Plusieurs indices de sites et secteurs d’occupation sont connus à proximité de l’emprise de cette opération. Elle se trouve dans un secteur intra muros faiblement urbanisé durant le Bas-Empire. Cette urbanisation peu dense perdure durant la période médiévale favorisant l’installation de communautés monastiques.

4Les deux sondages réalisés lors de ce diagnostic ont ponctuellement permis d’atteindre le terrain naturel et de mettre en évidence une stratigraphie pouvant atteindre 2,75 m d’épaisseur. Les niveaux les plus anciens, directement à la surface du substrat, ont livré du mobilier du second âge du Fer mêlé à de la céramique médiévale. Aucun élément attribuable au Bas-Empire n’a été mis au jour bien que l’emprise se situe à l’intérieur du rempart antique.

5La structure la plus ancienne correspond à un mur appartenant à une construction datant au maximum du xviie s. et qui est encore représentée sur le cadastre de 1820. Les vestiges de ce bâtiment, ainsi que plusieurs structures plus récentes, apparaissent sous 70 à 85 cm de remblais et aménagements de sols contemporains.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Adrien Montigny, « Angoulême – 36 Rempart du Midi, 101 rue de Beaulieu » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nouvelle-Aquitaine, mis en ligne le 30 août 2021, consulté le 26 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/103419

Haut de page

Auteur

Adrien Montigny

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Adrien Montigny

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search