Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNouvelle-Aquitaine201817 – Charente-MaritimeL’Houmeau – Zac de Monsidun, Cœur...

2018
17 – Charente-Maritime

L’Houmeau – Zac de Monsidun, Cœur de Bœuf et le Chêne (tranche 1)

Opération préventive de diagnostic (2018)
Responsable d’opération : Bastien Gissinger

Entrées d’index

Année de l'opération :

2018

Numéro d’opération :

206912

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Département de la Charente-Maritime

Gissinger B. (dir.), Malingre R. Royer A. 2018 : L’Houmeau, ZAC de Monsidun, Cœur de Bœuf et le Chêne, tranche 1, rapport de diagnostic archéologique, La Rochelle, SAD de la Charente-Maritime, 116 p.

Texte intégral

1Le secteur de L’Houmeau Monsidun avait, en octobre 2008, livré de nombreux vestiges lors de la fouille de L’Inrap, qui révélait près d’un millénaire d’occupation entre les iie et xe s. Elle avait en effet mis en évidence un bâti antique à vocation viticole, des espaces d’inhumations antiques et médiévaux ainsi qu’un habitat du haut Moyen Âge.

2L’emprise du diagnostic réalisé en septembre 2018, de l’autre côté de la route communale bordant la zone déjà fouillée laissait présager une densité de structures plus importante.

3La réalisation de 29 tranchées n’a cependant pas révélé les vestiges escomptés, bien que quelques 75 structures aient été recensées. Celles-ci correspondent pour l’essentiel à des vestiges parcellaires de datation indéterminée, sinon à des structures liées à l’exploitation du terroir (zones boisées, cultivées et labourées, plantations).

4Une première occupation dont subsistent d’éphémères traces se dessine à la période protohistorique avec deux structures de combustion (vidanges de fours, foyer). Le mobilier récolté dans leurs US respectives comprend de la céramique, du matériel lithique, des restes de faune et de malacofaune ainsi que de la terre cuite (dont un morceau de torchis potentiel), traces en filigrane de la présence santone en ces lieux.

5Le creusement d’un puits creusé dans la tranchée 04, interrompu après 1,24 m de profondeur pourrait être rattaché à la période antique, peut-être en liaison avec la pars agraria de la villa gallo-romaine située non loin. Des structures liées à la mise en culture de ces terres (bâtiment vinicole) ont en effet été découvertes dans la fouille réalisée par l’Inrap (mentionnée au-dessus).

6Deux sections de fossés viennent de même structurer une partie de ce domaine, au cours de la période médiévale puis moderne. Ces différentes structures évoquent des limites parcellaires.

7Cette rationalisation de l’espace rural a été perturbée par le travail de la terre sur une période plus récente qui en a probablement fait disparaître la majorité. Les traces de charrue révélées dans la tranchée 21 font état de l’exploitation agricole sur ce territoire. De même, la présence de bosquets, haies ou d’arbres isolés dans cette zone a pu conduire à confondre leurs négatifs avec des structures telles que des fosses. L’empreinte de leurs systèmes racinaires n’a pu être détectée que par le test de certaines d’entre elles parmi les plus caractéristiques.

8La question de l’exploitation de cette zone se pose aussi pour les deux concentrations de trous de poteaux trouvées dans les tranchées 01 et 24. Totalisant respectivement 30 (Tr. 01) et 11 TP (Tr. 24) alignés en rangée, ces deux ensembles posent question. Font-ils partie d’une plantation ?

Haut de page

Bibliographie

Cornec T., Lavoix G., Leroy F. 2016 : Des viticulteurs de l’Antiquité aux agriculteurs du Moyen Âge : un millénaire d’occupation à Monsidun, rapport de fouille préventive, Poitiers, Inrap, 5 vol.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bastien Gissinger, « L’Houmeau – Zac de Monsidun, Cœur de Bœuf et le Chêne (tranche 1) » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nouvelle-Aquitaine, mis en ligne le 31 août 2021, consulté le 17 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/103954

Haut de page

Auteur

Bastien Gissinger

Service d’archéologie départementale de la Charente-Maritime

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Bastien Gissinger

Service d’archéologie départementale de la Charente-Maritime

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search