Navigation – Plan du site

AccueilRégionsNouvelle-Aquitaine201817 – Charente-MaritimePréguillac – La Paquellerie

2018
17 – Charente-Maritime

Préguillac – La Paquellerie

Opération préventive de diagnostic (2018)
Responsable d’opération : Bastien Gissinger

Entrées d’index

Année de l'opération :

2018

Numéro d’opération :

206792

Nature de l'opération :

opération de diagnostic
Haut de page

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Département de la Charente-Maritime

Gissinger B. 2018 : Préguillac, La Paquellerie, les abords d’un bourg médiéval et moderne, rapport de diagnostic archéologique, La Rochelle, SAD de la Charente-Maritime, 77 p.

Texte intégral

1En raison de la proximité d’une enceinte néolithique, d’un site de l’âge du Fer et d’un site d’habitat et de stockage altomédiéval, un aménagement prévu sur 14 000 m2 a nécessité la réalisation d’un diagnostic archéologique en vue de la création d’un lotissement communal.

2Treize tranchées ont ainsi été ouvertes au printemps 2018. Aucune structure ne peut se rapporter aux sites d’époque néolithique, âge du Fer et altomédiévale observés par les investigations alentours précédentes.

3L’essentiel des structures a été repéré sur les franges ouest de l’emprise. Tous les aménagements ayant permis une datation se sont révélés au plus tôt de la fin du Moyen Âge, modernes pour la plupart (xviiie s.). La zone a certes livré quelques trous de poteaux, mais il est difficile de les rattacher à un type de construction en particulier.

4Quelques fosses-dépotoir, mais surtout les nombreuses fosses d’extraction, indiquent une activité caractéristique de la périphérie d’un bourg médiéval/moderne. Quelques fossés parcellaires complètent le panel de structures rencontré.

5Une vaste zone dépressionnaire a été comblée par des sédiments très organiques et évoquent une zone humide, de type mare. Couvrant près de 20 % de la surface du diagnostic, elle pose question. Elle semble comblée pour l’essentiel alors qu’aucune installation humaine n’est établie à proximité, si l’on en croit l’absence de matériel, hormis dans les couches superficielles.

6Le terrain porte les stigmates d’une érosion forte qui, au-delà des quelques mètres en limite d’emprise, a fait disparaître toutes les structures peu profondes éventuelles, ne laissant subsister que les fosses d’extraction.

Fig. 1 – Plan général des structures et vestiges

Fig. 1 – Plan général des structures et vestiges

DAO : C. Gay.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général des structures et vestiges
Crédits DAO : C. Gay.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104019/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 241k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bastien Gissinger, « Préguillac – La Paquellerie » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Nouvelle-Aquitaine, mis en ligne le 31 août 2021, consulté le 28 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/104019

Haut de page

Auteur

Bastien Gissinger

Service d’archéologie départementale de la Charente-Maritime

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Bastien Gissinger

Service d’archéologie départementale de la Charente-Maritime

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search