Navigation – Plan du site

AccueilRégionsBretagne1994Domaine public maritimeAu large de Erquy – Basse de Bonn...

1994
Domaine public maritime

Au large de Erquy – Basse de Bonnetot

Évaluation (1994)
Responsable d’opération : Michel L’Hour

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Ministère de la Culture

Notice publiée dans Gallia Informations 1998-1999 [CD-Rom], Paris, CNRS Éditions. ISBN : 2-271-05782-5.

Texte intégral

1Déclaré en octobre 1986, l’épave dite de Bonnetot repose au nord du plateau des Pourriers, au sud-ouest du rocher de Bonnetot, dans les Côtes-d’Armor. Depuis sa découverte, l’épave a été abondamment pillée et il n’en reste malheureusement plus grand chose aujourd’hui. Sur un fond de roches et de failles ensablées, seuls quelques éléments métalliques informes, concrétionnés, et quatre canons en fonte, très érodés, signalent encore au visiteur la présence, en ce lieu, d’un naufrage. L’essentiel du mobilier semble conservé dans des failles ensablées, notamment une grande faille au nord-ouest du site où des plaques métalliques rivetées ont été aperçues. Lors de l’expertise réalisée en 1994 sur le site, il n’a été observé aucun des tessons de céramique de Leeds dont l’inventeur signalait pourtant l’existence, en 1986, lors de la découverte de l’épave. En confrontant les quelques éléments d’informations rapportés par les inventeurs et la localisation de l’épave avec les données retrouvées en archives par Gérard Bousquet, il semble que l’on soit en mesure d’identifier cette épave avec celle de la corvette le Furet perdue sur la basse de Bonnetot, le 24 Thermidor, an III de la République (11 août 1795). Escortée du cutter la Sentinelle, cette corvette venait de Bréhat lorsqu’elle a talonné par temps calme. Dans les jours qui ont suivi, plusieurs opérations de récupérations ont été organisées mais les canons n’ont pu être sauvés car le bâtiment s’était couché sur bâbord. Le rapport de naufrage signale également que l’équipage perdit au moins le quart de ses effets au cours du naufrage.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michel L’Hour, « Au large de Erquy – Basse de Bonnetot » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Bretagne, mis en ligne le 06 septembre 2021, consulté le 27 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/104510

Haut de page

Auteur

Michel L’Hour

Drassm

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Michel L’Hour

Drassm

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search