Navigation – Plan du site

AccueilRégionsProvence-Alpes-Côte d’Azur1992Domaine public maritimeAu large des Saintes-Maries-de-la...

1992
Domaine public maritime

Au large des Saintes-Maries-de-la-Mer – Camargue 6

Évaluation (1992)
Responsable d’opération : Luc Long

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Ministère de la Culture

Notice publiée dans Gallia Informations 1998-1999 [CD-Rom], Paris, CNRS Éditions. ISBN : 2-271-05782-5.

Texte intégral

1L’épave se situe à l’ouest du Rhône vif, la proue en terre, face au Mas de Terre Neuve, par 6 m à 7 m de fond. Elle est apparue, pour la première fois, dans les années 1970 lorsqu’un banc de sable en mouvement la libéra à peu près intacte. D’une longueur apparente de 25 m à 30 m, le pont supérieur encore en place, elle fut gravement endommagée par une très forte tempête en novembre 1983. Le gisement, exploré par l’inventeur dès 1984, a depuis beaucoup souffert du pillage et du passage des chaluts. Il fut notamment dépossédé de ses ancres et de ses pièces d’artillerie en fer, il y a quelques années. Plusieurs plongeurs, en outre, ont signalé la présence d’ossements humains parmi les vestiges, côté proue, à proximité d’une citerne métallique et des tuyaux de pompe de cale.

2Le chargement, assez bien conservé, était à l’origine constitué de bois de campêche, de sacs de blé, de barriques, de fagots de vanille et d’un complément de noix de coco en vrac (fig. 1). Ces dernières, au moment de la destruction du pont et d’une partie de la coque, en 1983, furent jetées en plage par la tempête, deux siècles après le naufrage. En 1992, lors de notre expertise avec L’Archéonaute, l’épave paraissait très ensablée et les éléments de la coque dépassant du sable étaient totalement recouverts de moules (fig. 2).

Fig. 1 – Noix de coco faisant partie à l’origine d’un complément de fret

Fig. 1 – Noix de coco faisant partie à l’origine d’un complément de fret

Cliché : D. Metzger (Drassm).

Fig. 2 – Vue des vestiges de membrures totalement recouverts de moules

Fig. 2 – Vue des vestiges de membrures totalement recouverts de moules

Cliché : D. Metzger (Drassm).

3D’une manière générale, le mobilier de bord, les armes, les outils et les effets personnels sont très variés et semblent désigner un vaisseau anglais ou américain. On y recense notamment des vestiges de chiens de fusil et des ressorts en fer, des pierres à fusil, des extrémités en cuivre de baguette de bourre, des étuis de sabre en bois décoré et leurs poignées en laiton, dont l’une est marquée DR 1770 (fig. 3). Certains objets se rapportent à la vie quotidienne du bord et aux effets des marins : chaussures en caoutchouc (fig. 4), peignes en corne (fig. 5), lampe-tempête en laiton (fig. 6), herminette de charpentier (fig. 7) et règle de navigation. De nombreux autres objets présentent des marques ou des poinçons de fabrique : ASHBERRY, PACK FONS, PJ, CU, TT, J CU(TT ?) sur des couverts en argent (fig. 8), initiales GZ (fig. 9) et mention FOR EVER sur des poinçons en bronze, VAIHIESON EDIMBURGH sur un rabot de type « Guillaume » (fig. 10). On lit en outre : 4 CHAUNBRY JEROME GONN NEW HAVEN USA sur un mécanisme d’horlogerie qui n’a pu hélas nous préciser l’heure du naufrage (fig. 11). La mention USA situe néanmoins la fabrication de l’objet après la première proclamation d’indépendance des treize colonies nord-américaines, en 1776. Bien que déclaré isolé, un petit canon d’apparat en bronze, dont l’affût est constitué par deux lions en fer, proviendrait selon nos sources de cette même épave.

Fig. 3 – a, étuis de sabre en bois décoré ; b, poignée de sabre en laiton

Fig. 3 – a, étuis de sabre en bois décoré ; b, poignée de sabre en laiton

Clichés : D. Metzger (Drassm).

Fig. 4 – Chaussure en caoutchouc

Fig. 4 – Chaussure en caoutchouc

Cliché : D. Metzger (Drassm).

Fig. 5 – a, peigne en corne ; b, peigne en corne

Fig. 5 – a, peigne en corne ; b, peigne en corne

Clichés : D. Metzger (Drassm).

Fig. 6 – Lampe-tempête en laiton

Fig. 6 – Lampe-tempête en laiton

Cliché : D. Metzger (Drassm).

Fig. 7 – Herminette de charpentier

Fig. 7 – Herminette de charpentier

Cliché : D. Metzger (Drassm).

Fig. 8 – Fourchette en argent

Fig. 8 – Fourchette en argent

Cliché : D. Metzger (Drassm).

Fig. 9 – Initiales GZ sur un poinçon en bronze

Fig. 9 – Initiales GZ sur un poinçon en bronze

Cliché : D. Metzger (Drassm).

Fig. 10 – Rabot de type « Guillaume » et marque VAIHIESON EDIMBURGH

Fig. 10 – Rabot de type « Guillaume » et marque VAIHIESON EDIMBURGH

Cliché : D. Metzger (Drassm).

Fig. 11 – Mécanisme d’horlogerie et marque

Fig. 11 – Mécanisme d’horlogerie et marque

Clichés : D. Metzger (Drassm).

4D’une manière générale, le matériel de bord et de bagages autorise à dater le naufrage de la fin du xviiie s. ou du début du xixe s. Il pourrait fort bien s’agir, en conséquence, du vaisseau anglais Catherine-Cecile, commandé par Daniel Sthowan et naufragé sur la côte d’Aigues-Mortes, le 28 décembre 1784, alors qu’il se rendait à Sète (Illouze 1988, p. 55).

Haut de page

Bibliographie

Illouze A. 1988 : Épaves de Camargue, d'Aigues-Mortes à Fos-sur-Mer, du xve au xixe siècle : contribution à l'histoire des naufrages. Nîmes, Éditions Notre-Dame, 163 p.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Noix de coco faisant partie à l’origine d’un complément de fret
Crédits Cliché : D. Metzger (Drassm).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104810/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 383k
Titre Fig. 2 – Vue des vestiges de membrures totalement recouverts de moules
Crédits Cliché : D. Metzger (Drassm).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104810/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 587k
Titre Fig. 3 – a, étuis de sabre en bois décoré ; b, poignée de sabre en laiton
Crédits Clichés : D. Metzger (Drassm).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104810/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 302k
Titre Fig. 4 – Chaussure en caoutchouc
Crédits Cliché : D. Metzger (Drassm).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104810/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 198k
Titre Fig. 5 – a, peigne en corne ; b, peigne en corne
Crédits Clichés : D. Metzger (Drassm).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104810/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 381k
Titre Fig. 6 – Lampe-tempête en laiton
Crédits Cliché : D. Metzger (Drassm).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104810/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 342k
Titre Fig. 7 – Herminette de charpentier
Crédits Cliché : D. Metzger (Drassm).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104810/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 235k
Titre Fig. 8 – Fourchette en argent
Crédits Cliché : D. Metzger (Drassm).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104810/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 133k
Titre Fig. 9 – Initiales GZ sur un poinçon en bronze
Crédits Cliché : D. Metzger (Drassm).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104810/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 669k
Titre Fig. 10 – Rabot de type « Guillaume » et marque VAIHIESON EDIMBURGH
Crédits Cliché : D. Metzger (Drassm).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104810/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 382k
Titre Fig. 11 – Mécanisme d’horlogerie et marque
Crédits Clichés : D. Metzger (Drassm).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104810/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 426k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Luc Long, « Au large des Saintes-Maries-de-la-Mer – Camargue 6 » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Provence-Alpes-Côte d’Azur, mis en ligne le 09 septembre 2021, consulté le 28 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/104810

Haut de page

Auteur

Luc Long

Drassm

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Luc Long

Drassm

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search