Navigation – Plan du site

AccueilRégionsProvence-Alpes-Côte d’Azur1995Domaine public maritimeAu large des Saintes-Maries-de-la...

1995
Domaine public maritime

Au large des Saintes-Maries-de-la-Mer – Saintes-Maries-de-la-Mer 6

Évaluation (1995)
Responsable d’opération : Luc Long

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Ministère de la Culture

Notice publiée dans Gallia Informations 1998-1999 [CD-Rom], Paris, CNRS Éditions. ISBN : 2-271-05782-5.

Texte intégral

1L’épave se situe à un mille en face de Port-Gardian (le port des Saintes-Maries-de-la-Mer), à 13,80 m de fond.

2Le corps principal du gisement, partiellement recouvert de filets, dépassait de 75 cm au-dessus du sable lors de notre expertise avec L’Archéonaute. Il se compose d’une très grande concrétion ferrocalcaire de 8,10 m de long pour 4,70 m de large. La hauteur de cette masse concrétionnaire dépasse 1,50 m. D’autres concrétions de taille plus modeste (entre 1 m et 3 m) s’amoncellent en désordre à l’est du site, ce qui donne à l’ensemble une longueur totale de 11 m (fig. 1). Une dernière concrétion, éloignée d’environ une dizaine de mètres vers l’est, englobe une meule romaine (meta) de 65 cm de diamètre (fig. 2).

Fig. 1 – Détail des concrétions

Fig. 1 – Détail des concrétions

Cliché : L. Roux.

Fig. 2 – Levage des blocs ferrocalcaires

Fig. 2 – Levage des blocs ferrocalcaires

Cliché : L. Long (Drassm).

3Un certain nombre de prélèvements a été effectué par les inventeurs avant notre intervention et confirmait l’intérêt du site. Il s’agit en effet d’un nouveau chargement de lingots aux formes variées, regroupé dans l’épave en cinq catégories fréquemment estampillé (fig. 3). On y distingue de longues barres parallélépipédiques, légèrement aplaties (forme 1) qui mesurent approximativement 72 cm x 4 cm x 3 cm, pour un poids de 4,7 kg. Des barres plus courtes, sorte de barreaux à section pseudo-carrée, illustrent sur cette épave la forme 2. Leurs dimensions moyennes (54 cm x 3,4 cm x 2,5 cm) peuvent légèrement varier et leur poids moyen se situe autour de 3,635 kg, soit près de douze livres romaines. Ces dernières portent fréquemment l’estampille C. RUTILI inscrite dans un cartouche allongé (fig. 4a). Un autre timbre, mal conservé, apparaît parfois sur ces mêmes barres courtes : AP (fig. 4b).

Fig. 3 – Variété des lingots de fer de l’épave

Fig. 3 – Variété des lingots de fer de l’épave

Cliché : L. Long (Drassm).

Fig. 4 – a, estampille C. RUTILI inscrite dans un cartouche allongé ; b, marques C. RUTILI et AP sur lingots de fer

Fig. 4 – a, estampille C. RUTILI inscrite dans un cartouche allongé ; b, marques C. RUTILI et AP sur lingots de fer

Cliché : L. Long (Drassm) ; dessin : G. Frommertz.

4Le chargement comprenait, en outre, trois séries de lingots courts. Les premiers, quadrangulaires et élancés (forme 3) ont en principe une longueur de 30 cm à 38 cm.

5Morphologiquement proches, ils sont, cependant, plus effilés que les lingots de forme 4 individualisés sur les épaves SM2 et SM9. Les deuxièmes, de forme 5, très légèrement renflés, mesurent 27 cm à 30 cm de long, 5 cm de large et 4 cm d’épaisseur ; leur poids se situe entre 2,9 kg et 3 kg. Les derniers, de forme 6, sont des plaques de 27 cm à 33 cm de long, 8,3 cm à 11,6 cm de large et 3 cm à 4,3 cm d’épaisseur. Le poids de ces lingots plats et relativement étroits, à pan droit ou arrondi, est compris entre 3,4 kg et 7,6 kg. L’une des concrétions a livré un fond de céramique campanienne tardive, à emblème losangé, décoré de palmettes rudimentaires (fig. 5a et 5b). On connaît ce type de décor sur des céramiques locales d’imitation, produites à Ampurias au ier s. av. J.‑C. Cette patère à bord très redressé, proche des formes Morel 2 270 (Morel 1981), est, néanmoins, plutôt caractéristique de la deuxième moitié du ier s. avant notre ère, période où nous situons le naufrage.

Fig. 5 – a, fond de céramique campanienne tardive, pris dans la concrétion ; b, céramique campanienne décorée de palmettes rudimentaires

Fig. 5 – a, fond de céramique campanienne tardive, pris dans la concrétion ; b, céramique campanienne décorée de palmettes rudimentaires

Cliché : L. Roux ; dessin : G. Frommertz.

Haut de page

Bibliographie

Morel J.-P. 1981 : Céramique campanienne, Les formes. Rome, École française de Rome, 690 p. (BEFAR, 244)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Détail des concrétions
Crédits Cliché : L. Roux.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104860/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 388k
Titre Fig. 2 – Levage des blocs ferrocalcaires
Crédits Cliché : L. Long (Drassm).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104860/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 481k
Titre Fig. 3 – Variété des lingots de fer de l’épave
Crédits Cliché : L. Long (Drassm).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104860/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 477k
Titre Fig. 4 – a, estampille C. RUTILI inscrite dans un cartouche allongé ; b, marques C. RUTILI et AP sur lingots de fer
Crédits Cliché : L. Long (Drassm) ; dessin : G. Frommertz.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104860/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 339k
Titre Fig. 5 – a, fond de céramique campanienne tardive, pris dans la concrétion ; b, céramique campanienne décorée de palmettes rudimentaires
Crédits Cliché : L. Roux ; dessin : G. Frommertz.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104860/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 203k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Luc Long, « Au large des Saintes-Maries-de-la-Mer – Saintes-Maries-de-la-Mer 6 » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Provence-Alpes-Côte d’Azur, mis en ligne le 09 septembre 2021, consulté le 19 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/104860

Haut de page

Auteur

Luc Long

Drassm

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Luc Long

Drassm

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search