Navigation – Plan du site

AccueilRégionsProvence-Alpes-Côte d’Azur1995Domaine public maritimeAu large des Saintes-Maries-de-la...

1995
Domaine public maritime

Au large des Saintes-Maries-de-la-Mer – Saintes-Maries-de-la-Mer 8

Évaluation (1995)
Responsable d’opération : Luc Long

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Ministère de la Culture

Notice publiée dans Gallia Informations 1998-1999 [CD-Rom], Paris, CNRS Éditions. ISBN : 2-271-05782-5.

Texte intégral

1L’épave se situe à un demi-mille face à Port Gardian, par 14 m de fond. Il s’agit d’un nouveau gisement de lingots de fer mesurant environ 13 m de long, localisé plus au large que l’épave SM6. En dépit de la mauvaise visibilité, une vingtaine de concrétions, alignées parallèlement à la plage et émergeant à peine du sable, étaient visibles lors de notre expertise (fig. 1).

Fig. 1 – Concrétions ferrocalcaires sous un banc d’anchois

Fig. 1 – Concrétions ferrocalcaires sous un banc d’anchois

Cliché : G. Delafosse.

2La plus grosse d’entre elles, à l’ouest du site, mesurait 2,70 m de long pour 1,78 m de large. Le débitage de cette masse concrétionnaire, à bord de L’Archéonaute, a mis en évidence l’agencement des lingots en faisceaux croisés (fig. 2).

Fig. 2 – Levage des concrétions sur L’Archéonaute

Fig. 2 – Levage des concrétions sur L’Archéonaute

Cliché : G. Delafosse.

3Si dans leur grande majorité ces barres, de forme 2, aux extrémités légèrement arrondies, sont incomplètes et mal conservées, il semble que le standard dimensionnel soit de 53,5 cm de long pour une section carrée de 3 cm. Quelques barreaux de même forme pouvaient, néanmoins, atteindre 59 cm de long. Sur l’échantillonnage de quatre cent soixante-dix-neuf lingots examinés, aucune marque épigraphique n’a été repérée.

4Les rares autres vestiges de l’épave se résument à quelques chevilles et à des petits fragments de panse d’amphores que le séjour prolongé dans les oxydes de fer a totalement dénaturé ; il s’agirait a priori d’amphores espagnoles à saumure de la première moitié du ier s. de notre ère.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Concrétions ferrocalcaires sous un banc d’anchois
Crédits Cliché : G. Delafosse.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104865/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 421k
Titre Fig. 2 – Levage des concrétions sur L’Archéonaute
Crédits Cliché : G. Delafosse.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/104865/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 520k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Luc Long, « Au large des Saintes-Maries-de-la-Mer – Saintes-Maries-de-la-Mer 8 » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Provence-Alpes-Côte d’Azur, mis en ligne le 09 septembre 2021, consulté le 22 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/104865

Haut de page

Auteur

Luc Long

Drassm

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Luc Long

Drassm

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search