Navigation – Plan du site
1990

Tibiran - Jaunac

Grotte de Tibiran
Responsable(s) des opérations : Michel Menu
Notice rédigée par : Michel Menu

Entrées d’index

Chronologique :

Paléolithique supérieur

Nature des opérations :

Relevé d'art rupestre (RE)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1990 - 1991 (RE)
Inventeur(s) : Menu Michel

1Sous la conduite d’A. Clot, M. Menu, P. Walter et G. Querre (LRMF, Paris) s’est effectuée en mars 1990 une première mission à Tibiran, séance assortie de six microprélèvements pariétaux (cf. supra Niaux). Une seconde reconnaissance eu lieu en novembre 1991 (un prélèvement), parallèlement aux travaux effectués dans la cavité voisine de Gargas (cf. supra). Une problématique spécifique propre à ces deux grottes a été développée avec notamment l’étude comparative des peintures des empreintes « mutilées » de mains négatives ainsi que celle des figurations animales.

2Comme pour Gargas, aucune charge n’a pu être observée au MEB : il s’agit donc également de simples pigments. En revanche, la peinture rouge utilisée à Tibiran (main n° 10, tâches rouges sur un pendant rocheux et sur le plancher calcifié) est différente de celle qui l’avoisine : il s’agit d’une ocre, variété d’argile comprenant 20 % d’oxydes de fer et une proportion importante d’impuretés, principalement du phosphore. Le mode de dépôt est également différent du panneau principal de la Salle I de Gargas avec ici mise en évidence, malgré l’état moyen de conservation, d’une projection (à l’aide d’un tampon), comme l’attestent des gouttelettes caractéristiques (diamètre : 1 mm).

3Les figures animales sont aussi distinctes de celles de la Grotte Supérieure (cf. Gargas supra) : la gravure de cheval a été rehaussée avec un « fusain » qui a laissé de gros morceaux de charbons de bois, technique faisant penser au Magdalénien moyen des Trois Frères ou de Fontanet. Le contour animal indéterminé de couleur noire (bouquetin ?) est, en revanche, fait d’un pigment de bioxyde de manganèse disposé en amas de cinq à dix micromètres et qui, selon les auteurs, pourrait alors être interprété comme une coloration naturelle de la paroi.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Michel Menu, « Tibiran - Jaunac », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 02 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10599

Haut de page

Responsable d'opération

Michel Menu

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals