Navigation – Plan du site
1988

Saint-Antonin-Noble-Val

Dolmen du Pech
Responsable(s) des opérations : Bernard Pajot
Notice rédigée par : Bernard Pajot

Entrées d’index

Peuples et cités :

Artenacien

Nature des opérations :

Fouille programmée (FP)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1988 - 1989 (FP)
Inventeur(s) : Pajot Bernard

1L’étude du dolmen double du Pech, est reprise par B. Pajot. C’est un monument situé en bordure de la route D 75, à l’extrémité méridionale du causse de Limogne, sur le territoire de l’une des communes les plus riches puisqu’elle compte vingt-deux monuments. L’ensemble est implanté sur le plateau à proximité d’un aven (Igue), initialement obturé par un bouchon d’argile et qui a provoqué un soutirage partiel du tertre.

2L’opération a consisté en un décapage complet du tertre sur 450 m2, à la fouille et au relevé intégral du tumulus (tertre « secondaire » et « tumulus primitif »), au dégagement des deux chambres, la chambre primaire étant intacte, puis à une consolidation et à la remise en état du monument. D’après B. Pajot, l’histoire de ce complexe mégalithique peut être reconstituée de la manière suivante (Fig. n°1 : Plan d'ensemble du dolmen n° 10) :

3• un premier dolmen est aménagé à la fin du Néolithique ou au début du Chalcolithique. Le tertre est construit en pierres sèches parementées dont il subsistait encore des assises sur 1,15 m de hauteur au moment de la fouille. Ce petit tumulus, de contour semi-circulaire possède une façade rectiligne de 5,90 m pour une profondeur de 5,50 m. La chambre est exiguë (2,20 m x 0,90 m), délimitée par deux montants encastrés dans des saignées d’orientation est-ouest. Elle est recouverte par les éléments d’une table partiellement conservée (cinq fragments) ;

4• un second monument est édifié au plus tard à la fin du Chalcolithique (par les Artenaciens ?). La chambre, bien plus vaste (4,50 m x 2 m), est de même orientation que la précédente (azimut 97°) et recouverte d’une portion de sa table originelle. Il y a deux montants principaux complétés par une petite dalle en position oblique, faisant la liaison avec la façade décrite supra. Le sol ne semble pas avoir été dallé ; le tumulus est de type allongé (L~23 m), subrectangulaire, à façade rectiligne et se terminant apparemment par un chevet en arc de cercle ;

5• la première chambre funéraire, vidée de son contenu, est réutilisée durant l’Âge du bronze ancien, de même que la seconde qui, elle, n’est pas débarrassée de son remplissage.

6Les restes humains, récupérés à l’avant du monument et dans les deux chambres, posent la question d’une vidange occasionnelle ou volontaire. Seule la chambre primaire pourra faire l’objet d’une étude anthropologique (une vingtaine d’individus).

7Le mobilier correspondant aux différentes phases d’utilisation est numériquement inégal, pauvre dans la chambre primaire et à peine plus riche dans les autres secteurs. Signalons entre autres une tôle en cuivre foliacée, un millier de tessons avec des éléments artenaciens (anses nasiformes), un fragment de poignard en silex de Salinelles, des flèches à pédoncule et ailerons, une quarantaine de perles en calcite, en os et en jayet.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan d'ensemble du dolmen n° 10

Fig. n°1 : Plan d'ensemble du dolmen n° 10

Auteur(s) : Pajot, Bernard. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan d'ensemble du dolmen n° 10
Crédits Auteur(s) : Pajot, Bernard. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10624/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 97k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Bernard Pajot, « Saint-Antonin-Noble-Val », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 13 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10624

Haut de page

Responsable d'opération

Bernard Pajot

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals