Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201715 – CantalArpajon-sur-Cère, Aurillac, Sansa...

2017
15 – Cantal

Arpajon-sur-Cère, Aurillac, Sansac-de-Marmiesse, Ytrac – Déviation de Sansac-de-Marmiesse

Opération préventive de diagnostic (2017)
Responsable d’opération : Daniel Parent

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Parent D. 2017 : Arpajon-sur-Cère, Aurillac, Sansac-de-Marmiesse, Ytrac (Cantal, Auvergne-Rhône-Alpes) déviation de Sansac-de- Marmiesse, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

1Cette intervention est motivée par le projet de déviation de la RN 122 entre Arpajon-sur-Cère et Sansac-de-Marmiesse. Le projet de déviation traverse quatre communes, d’est en ouest : l’extrémité ouest d’Arpajon-sur-Cère, l’extrémité sud d’Aurillac, et les parties sud d’Ytrac et de Sansac-de-Marmiesse.

2Le relief est relativement peu marqué, compris entre 590 m en bordure de Jordanne à l’ouest, et 560 m en bordure de Cère à l’est, 660 m étant le point le plus élevé du tracé, en forêt de Branviel, à cheval sur les communes d’Ytrac et de Sansac.

3Dans les communes d’Arpajon et d’Aurillac, l’environnement correspond à une zone péri-urbaine, avec la présence de l’aéroport, même s’il subsiste quelques zones de pâtures. La forêt et le bocage alternent sur les deux autres communes. D’un point de vue géologique, la zone 1, à l’ouest, se déroule entièrement sur des formations sédimentaires oligocènes, constituées de graviers argileux reposant sur des micaschistes altérés, pratiquement affleurant dans les tranchées. La zone 2, à l’est, traverse deux formations distinctes géologiquement. La partie la plus orientale correspond au bassin dit d’Aurillac, où se sont accumulés, après plusieurs épisodes glaciaires, des dépôts fluvio-glaciaires considérables. L’autre formation, dite de « Tronquières », située sur le plateau de l’« aérodrome », est liée à l’une de ces formations glaciaires.

4Dans l’ensemble de ces communes, 166 entités archéologiques sont recensées au sein de la carte archéologique du SRA Auvergne Rhône-Alpes. Bien que situés sur le territoire des communes concernées, la plupart des sites repérés sont situés à plusieurs kilomètres de l’emprise du diagnostic. Toutefois, le bassin d’Aurillac est étudié par les Préhistoriens depuis la fin du xixe s. Ils ont récolté de nombreuses séries lithiques, tout en essayant de les insérer dans un cadre chronostratigraphique local. L’essentiel des découvertes anciennes se situent au sud et à l’ouest d’Aurillac, sur les versants des plateaux qui dominent la plaine d’Arpajon-sur-Cère. Les vestiges sont signalés au sommet des formations morainiques et sont souvent mis au jour par les travaux agricoles. Les auteurs anciens signalent des mélanges, au sein d’industries d’âges différents. Les plus anciennes, constituées de bifaces et de produits Levallois, ont respectivement été rattachées au Paléolithique inférieur et au Paléolithique moyen. Un consensus semble se dessiner aujourd’hui pour considérer que les bifaces sont plus récents et se rattachent au Moustérien de tradition acheuléenne. La seconde grande période identifiée est le Néolithique, caractérisé par des pics, des pointes de flèche et des haches polies. Le Paléolithique supérieur et le Mésolithique semblent, en revanche, peu présents si l’on en croit les données publiées.

5Peu de chercheurs se sont par la suite intéressés à la Préhistoire du bassin d’Aurillac et les travaux d’aménagements constituent, par conséquent, les seules opportunités d’actualiser les données anciennes. En l’occurrence, les données recueillies ne vont pas à l’encontre des travaux anciens. La relative fréquence des industries lithiques dans la périphérie d’Aurillac confirme l’existence d’occupations paléolithiques et néolithiques sur de grandes surfaces. Malheureusement, les contextes des découvertes indiquent que ces industries ne sont plus en position primaire et que les mélanges sont récurrents dans les secteurs étudiés. L’étendue exacte de ces occupations reste à préciser, mais semble tout de même centrée sur le bassin d’Aurillac.

6Dans la partie occidentale de l’emprise, située sur la commune de Sansac-de-Marmiesse, un seul artefact lithique a été mis au jour. Aucun vestige appartenant à d’autres périodes n’a été découvert sur les deux segments étudiés du tracé, si l’on excepte une concentration d’aménagements drainants (fossés et drains) à vocation agricole, non précisément datés, mais d’époque moderne à contemporaine, localisée sur les deux versants d’un talweg repris par la RD 253 en direction d’Ytrac.

Fig. 1 – 1, nucleus Discoïde ; 2, éclat

Fig. 1 – 1, nucleus Discoïde ; 2, éclat

Dessins : P. Alix (Inrap).

Fig. 2 – 1, nucleus Levallois ; 2, éclat Levallois

Fig. 2 – 1, nucleus Levallois ; 2, éclat Levallois

Dessins : P. Alix (Inrap).

Fig. 3 – 1-2, éclats Levallois ; 3, denticulé

Fig. 3 – 1-2, éclats Levallois ; 3, denticulé

Dessins : P. Alix (Inrap).

Fig. 4 – Fragment de biface

Fig. 4 – Fragment de biface

Dessins : P. Alix (Inrap).

Fig. 5 – 1, fragment de lame ; 2, burin transversal ; 3, nucleus à lamelles ; 4, pièce à retouches abruptes

Fig. 5 – 1, fragment de lame ; 2, burin transversal ; 3, nucleus à lamelles ; 4, pièce à retouches abruptes

Dessins : P. Alix (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – 1, nucleus Discoïde ; 2, éclat
Crédits Dessins : P. Alix (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/107118/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 423k
Titre Fig. 2 – 1, nucleus Levallois ; 2, éclat Levallois
Crédits Dessins : P. Alix (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/107118/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 578k
Titre Fig. 3 – 1-2, éclats Levallois ; 3, denticulé
Crédits Dessins : P. Alix (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/107118/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 480k
Titre Fig. 4 – Fragment de biface
Crédits Dessins : P. Alix (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/107118/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 337k
Titre Fig. 5 – 1, fragment de lame ; 2, burin transversal ; 3, nucleus à lamelles ; 4, pièce à retouches abruptes
Crédits Dessins : P. Alix (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/107118/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 439k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Daniel Parent, « Arpajon-sur-Cère, Aurillac, Sansac-de-Marmiesse, Ytrac – Déviation de Sansac-de-Marmiesse » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 16 septembre 2021, consulté le 24 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/107118

Haut de page

Auteur

Daniel Parent

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Daniel Parent

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search