Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201715 – CantalChavagnac – Tourbière du Grand Champ

2017
15 – Cantal

Chavagnac – Tourbière du Grand Champ

Prospection thématique (2017)
Responsable d’opération : Marie Coursol-Delpy
Notice rédigée avec Jacqueline Argant

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université Blaise-Pascal Clermont 2

Texte intégral

1Dans le cadre des recherches menées sur les vestiges agro-pastoraux découverts au nord-est du massif cantalien (Marie Coursol-Delpy, thèse en cours), notamment dans le secteur du lac du pêcher, une première étude paléoenvironnementale avait été réalisée sur la tourbière du vallon du Frau (J. Argant in Fassion 2015), qui se situe dans un vaste ensemble de zones humides.

2Dans un second temps, et afin d’obtenir une image plus complète de l’évolution du paysage dans ce secteur, la tourbière du Grand Champ, très proche du vallon du Frau (environ une centaine de mètres), a été choisie pour une analyse plus fine basée sur un pas d’échantillonnage de 3 cm.

3Les principaux résultats de cette étude sont présentés ci-après :

4Cinq zones polliniques locales (ZPL) peuvent être rapportées aux chronozones classiques de l’Holocène et comparées à la zonation pollinique du Frau :

  • ZPL GC-1, -205 à -218 cm : zone à Pinus et Betula, début de l’installation de Corylus, Quercus et Ulmus. Fin du Préboréal ;

  • ZPL GC-2, -184 à -205 cm : zone de forte expansion de Corylus ; Boréal (10085-8835cal. BP) ; Épipaléolithique-Mésolithique ;

  • ZPL GC-3, -130 à -184 cm : apogée de la chênaie à orme, tilleul et frêne ; Atlantique (8835-5450 cal. BP), civilisations contemporaines possibles : fin du Mésolithique ; Néolithique ancien et moyen ;

  • ZPL GC- 4a et 4b, -67 à 130 cm : on assiste à l’expansion très rapide d’Abies (jusqu’à 60-70 % de la somme pollinique), accompagnée de l’effondrement des essences de la chênaie (en particulier chêne et noisetier, et plus progressivement orme et tilleul), effondrement compensé par l’ascension du hêtre, qui se produit un peu plus tard. Cette évolution, liée à un rafraîchissement et un accroissement de l’humidité atmosphérique, caractérise le Subboréal (5450-2835 cal. BP) ; civilisations contemporaines possibles : Néolithique récent, âge du Bronze ;

  • ZPL GC-5, -4 à -67 cm : action anthropique : défrichages et cultures (Subatlantique ; 2835 à 0 cal. BP) ; Hallstatt jusqu’à période actuelle.

5Cette séquence permet de suivre la dynamique de la végétation depuis le Préboréal dont seule la phase finale est enregistrée ici. La datation 14C-AMS de la base du diagramme est en cours. En attendant le résultat, nous pouvons proposer une estimation « moyenne » autour de 10500 cal. BP pour le début de l’enregistrement réalisé. Pour chacune des zones polliniques, une indication des dates limites dans lesquelles elles s’inscrivent en général (d’après Richard in Bourquin-Mignot 1999) a été donnée à titre provisoire, en même temps que les périodes archéologiques correspondantes. Ces indications, a priori fiables et utilisables pour le site du Grand Champ, doivent être vérifiées par cinq datations en cours.

6Elles permettront en particulier de donner des repères dans la partie récente, entre 0 et 65 cm, où se manifeste une nette action anthropique. Cette action anthropique apparaît très nettement sur les diagrammes généraux et sur le diagramme d’anthropisation à partir de -65 cm, c’est-à-dire au tout début du Subatlantique, avec la civilisation de Hallstatt, vers 2800 cal. BP. Il s’agit d’abord de coupes dans la forêt aux dépens du sapin puis du hêtre, provoquant des ouvertures favorables au développement des Poaceae, mais aussi de landes à bruyères, et à une augmentation sensible de la biodiversité. La pression sur le milieu s’accentue fortement et rapidement dès l’apparition des indices de cultures, c’est-à-dire de pollen de céréales (seigle), accompagnés d’une rapide extension de prairies à Poaceae, Plantago et Rumex, sur les terrains conquis sur la forêt, qui, de ce fait, recule drastiquement. L’enrichissement alors très important de la diversité pollinique en est un autre témoin. Fagopyrum (le sarrasin) est également cultivé, de même que le noyer et le châtaignier. La déprise agricole se lit dans les 15 premiers cm analysés, et on constate alors la baisse significative de la diversité pollinique qui lui correspond.

7En observant la courbe de raréfaction, on peut s’interroger sur la signification de deux progressions du nombre de taxons à l’Atlantique. Elles pourraient révéler des ouvertures du milieu en liaison avec des défrichements néolithiques de faible ampleur, non accompagnés d’indices de cultures.

8La comparaison à venir avec les résultats obtenus sur la tourbière du Frau, très proche du Grand Champ (de l’ordre d’une centaine de mètres), permettra d’établir la correspondance entre les deux séquences.

Haut de page

Bibliographie

Argant J. 2015 : L’évolution de la végétation à l’Holocène et l’augmentation de la pression humaine dans le massif volcanique du Cantal (Massif central, France) : l’exemple du vallon du Frau (commune de Chavagnac, Cantal), in Fassion F., Coursol-Delpy M., Argant J., Deng-Amiot Y., Cubizolle H., Trément F., Quaternaire, 26, 4, p. 307-323.

Beaulieu (de) J.-L., Pons A., Reille M. 1988 : Histoire de la flore et de la végétation du Massif Central (France) depuis la fin de la dernière glaciation, Cahiers de micropaléontologie, N.S., 3 (4), p. 5-36.

Cubizolle H., Argant J., Fassion F., Latour-Argant C., Deng-Amiot Y., Diètre B. 2014 : L’histoire de la végétation depuis la fin du Tardiglaciaire et l’évolution de l’emprise humaine à partir du milieu de l’Holocène dans le Massif Central oriental (France), Quaternaire, 25 (3), p. 209-236.

Bourquin-Mignot C., Brochier J-E., Chabal L., Crozat S., Fabre L., Guibal F., Marinval P., Richard H., Terral J.-F., Théry I. 1999 : La botanique, collection « Archéologiques », Éditions Errance.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie Coursol-Delpy, Jacqueline Argant, « Chavagnac – Tourbière du Grand Champ » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 16 septembre 2021, consulté le 28 novembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/107170

Haut de page

Auteurs

Jacqueline Argant

Lampea, CNRS

Articles du même auteur

Marie Coursol-Delpy

CHEC

Haut de page

Responsable d’opération

Marie Coursol-Delpy

CHEC

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search