Navigation – Plan du site
1989

Rodez « Segodunum »

Place Clémenceau
Responsable(s) des opérations : Guy Mercadier

Entrées d’index

Chronologique :

âge du Fer, Haut-Empire

Nature des opérations :

Sauvetage programmé (SP)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1989 (SP)
Inventeur(s) : Mercadier Guy

1Des sondages d'évaluation, nécessités par le projet de construction d'un parking souterrain devant le musée D. Puech, ont révélé une faible sédimentation archéologique dont l'importance n'a pu véritablement être précisée compte tenu des contraintes de circulation qui ont été impossibles à résoudre. Le secteur est en effet extra-muros [ (Fig. n°1 : Plan général), plan général, site e], à forts risques archéologiques (entre 1885 et 1984, nombreuses découvertes de bâtis antiques, mosaïques, dépotoirs, etc.) situé sur la bordure orientale de la butte de Rodez en limite de la rupture de pente.

2Il est vite apparu que les deux tiers est de l'emprise, correspondaient à des remblais successifs, pour l'essentiel relativement récents, dont l'enlèvement a été fait sous contrôle archéologique jusqu'à un mur de soutènement transversal marquant la limite extrême de la rupture de pente (orientation sensiblement nord-sud). Quatre (?) phases chronologiques ont pu être mises en évidence sur la partie restante. La plus ancienne correspond à une fosse établie dans le substrat (schiste feuilleté). De forme grossièrement trapézoïdale (1,30 m x 0,90 m x 0,50 m), avec un fond surcreusé vers lequel aboutit une dépression naturelle, elle comporte, sur ses côtés nord et sud, le négatif de trous de piquet et paraît avoir été comblée ou abandonnée vers la fin du Ier s. avant J.-C. - début du Ier s. après J.-C. Après un aménagement du substrat, un drain est creusé, suivi par la construction de deux murs d'orientation différente, l'un limite le côté sud d'une pièce mosaïquée (bordure alternée noire et blanche et décor floral rouge et noir sur fond blanc) dont seul l'angle sud-ouest est conservé.

3Ces constructions semblent, d'après la céramique recueillie,  3 que le fouilleur dissocie stratigraphiquement mais qu'il considère chronologiquement similaire (?). Il s'agit de murs parallèles (est-ouest) délimitant des pièces sensiblement carrées et rectangulaires associées à des sols en terre battue ou en mortier percés de neuf trous de poteau et de onze « enfoncements » interprétés comme des structures porteuses contemporaines.

4Après un abandon marqué par la présence d'une forte épaisseur de sédiments, le dernier état voit le remaniement complet de cet espace:construction d'un grand mur nord-sud (longueur : 26,50 m, épaisseur : 0,60 m, hauteur : ± 1,20 m) contre lequel s'appuient des murs de refend ce qui détermine de grandes salles rectangulaires au sol de mortier jaune. Cette dernière phase est datée entre 70 et 120 après J.-C.

5La céramique provenant de ces trois ou quatre (?) niveaux d'occupation est, mise à part quelques rares fragments d'amphores vinaires italiques Dr. 1A, essentiellement représentée par des sigillées de La Graufesenque (Drag. 11,17, 18, 22, 24/25, 27, 29, 30, 35,36, 46, Herm. 8, 15, 19, 33, Ritt. 8), dont quelques exemplaires sont marbrés, mais aussi par de la céramique commune, des amphores Dr. 20 et 28, lampes, verrerie, poterie plombifère et sigillées claires (dans ce cas il s'agit de productions locales).

6À l'issue de cette phase que l'on peut situer dans le cours de la première moitié du IIe s., ce quartier d'habitation est abandonné et n'est « récupéré » qu'au Bas Moyen Âge pour faire place à un aménagement de la rupture de pente, par la construction d'un mur de soutènement et un apport de remblais.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan général

Fig. n°1 : Plan général

GI 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1997)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan général
Crédits GI 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10752/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 241k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

« Rodez « Segodunum » », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 05 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10752

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals