Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201607 – ArdècheAlba-la-Romaine – Chemin du Moulin

2016
07 – Ardèche

Alba-la-Romaine – Chemin du Moulin

Opération préventive de diagnostic (2016)
Responsable d’opération : Éric Durand

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Inrap

Durand É. 2017 : Alba-la-Romaine (Ardèche, Auvergne-Rhône-Alpes) chemin du moulin, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Texte intégral

1Suite aux quatre opérations Inrap réalisées au quartier Saint-Pierre, (Ronco 2012 ; Durand 2013 ; Durand 2016a et 2016b), un cinquième diagnostic archéologique a été implanté au lieu-dit chemin du moulin, dans la plaine d’Alba, en limite occidentale de la ville antique, Les quatre sondages mécaniques (431 m2), dont une tranchée à fenêtres (S1), ouverts sur les 1 961 m2 de l’emprise accessible du projet de construction, ont révélé la présence de 16 structures archéologiques conservées appartenant à quatre, voire cinq phases distinctes d’occupation.

2Comme pour les parcelles voisines (A 2055-2051 et A 2056-2052) diagnostiquées en janvier 2016, la plus ancienne occupation du site est représentée par le Néolithique moyen 1, défini ici par trois datations radiocarbones calées entre cal BC 4675 et 4355. Quatre fosses à galets conservées sur 50 m2 sont attribuables à cette phase du milieu du Ve millénaire av. J.‑C. : fosses F6, F8, F9, Fil (S1). La présence en surface de silex datés du Néolithique moyen 1, inclus entre les blocs de basaltes du comblement supérieur de trois de ces fosses, le confirme. Une seule structure (F8) a été fouillée et attribué à un foyer à pierres chauffées : plan circulaire de 1,2 m de diamètre, profil en cuvette dans paléosol (US 4 supérieure), comblement supérieur de blocs de basalte sur un limon très charbonneux, incluant trois silex (bédoulien) dont un mésial de lamelle et une troncature sur lamelle (S. Saintot). Pour les trois autres fosses non fouillées (F9, F10 et F11) de plan circulaire (diam. entre 0,8 et 1,2 m), et malgré la concentration de basaltes partiellement chauffés, leur fonction (combustion et/ou rejet ?) est mal assurée. Seules F9 et F11 ont livré des silex attribuables au Néolithique moyen 1. Associées aux trois structures contemporaines (Néolithique moyen 1) mises au jour 25 m plus au nord-ouest (F4 en S1, parc. A 2056, F10 et F11 en S1, parc. A 2055), ces deux fosses complètent et confirment ainsi l’état de conservation, l’extension et la nature du site chasséen ancien, d’autant que l’autre fosse mitoyenne (F10) pourrait être également attribuée à cette phase Néolithique moyen 1 et avoir par ailleurs la même fonction que les foyers F6 et F8. Recoupée par la pelle mécanique, la stratigraphie de F6 (galets sur charbons de bois) présente les caractéristiques d’une fosse de combustion à pierres chauffées. En l’absence d’artefact, la datation 14C sur charbons (cal BC 4605-4460) a permis d’attester son appartenance à la phase Néolithique moyen 1.

3Cette première occupation est associée par ailleurs à un paléosol d’origine alluviale (US 4) repéré dans toutes les opérations. Conservé sur l’ensemble des 4 000 m2 du site, sa partie anthropisée (US 4 sup.) correspond à une surface totale évaluée à 2 300 m2. Il a servi en effet de niveau de circulation et d’encaissant pour toutes les structures en creux néolithiques (15 fosses). Lors de ce dernier diagnostic, le paléosol a livré dans sa stratigraphie supérieure (ép. moyenne 0,10 m) un nombre conséquent d’artefacts (207 silex, 61 fragments de céramique informes) répartis sur plus de 1 200 m2 (entre S1 et S3) et tous datés du Néolithique moyen 1.

4Contrairement aux diagnostics voisins précédents, aucun artefact daté du Néolithique moyen 2, pouvant in extenso compléter et confirmer une occupation multiphasée (Néolithique moyen 1, Néolithique moyen 2, Néolithique final 1) mise en valeur par l’étude des séries lithiques mises au jour 30 m plus au nord, n’est à signaler dans ce secteur méridional.

5Un seul silex (résiduel) recueilli dans le comblement d’un fossé antique ou postérieur (F7) est attribuable au Néolithique final. Il confirme très ponctuellement les données du diagnostic de 2012 ouvert en rive gauche du bief endigué, affluent de la Téoule, qui a mis en évidence une occupation du Néolithique final 1 (faciès Ferrières ancien) et celles du diagnostic ouvert 40 m plus au nord sur la parcelle 2055 (fosses F3, F6, F8, F9 et F10 et paléosol).

6L’Antiquité est représentée, sous réserves, par le prolongement méridional du fossé (F4-16) mis au jour en 2013 dans la parcelle 2034 (F1) située plus au nord. Repéré et conservé désormais sur 70 m de développement, il présente dans la parcelle A 2053 une largeur maximale d’ouverture de 3,5 m (SI) et un creusement irrégulier conservé sur 1,45 m de puissance. Les quatre curages/recreusements et les huit remplissages distincts observés dans sa stratigraphie indiqueraient une utilisation de ce fossé sur une longue durée : période antique (?) et après, comme en témoignent par ailleurs les deux niveaux antiques, US 7-13 (horizon de culture) et US 2 recoupés par le fossé. Ce fossé a pu drainer les débordements du ruisseau de la Téoule et assainir en partie les abords occidentaux de la ville antique. Un second et nouveau fossé (F7-15 ?) orienté nord-sud a été mis au jour en limite orientale de l’emprise (S1). Implanté 10 m plus à l’est que le fossé F4-16, il présente les mêmes caractéristiques morpho-stratigraphiques (3,6 m de largeur d’ouverture, six comblements distincts, cinq curages, creusement initial recoupant l’horizon antique US 13) et des incertitudes de datation.

7Cinq autres structures hydrauliques assimilables à des drains non datés (FI, F2-13, F3-14, F5 et F12) attestent, enfin, de la pérennité de l’occupation de ce secteur à l’époque moderne et/ou contemporaine. Il est à noter une certaine unité dans le mode de construction puisque quatre drains sur cinq présentent des dalles marno-calcaires posées de chant dans un petit fossé (longueur : entre 0,45 et 0,9 m), et supportant une couverture recouverte par un remblai pierreux.

Fig. 1 – Plan général du site, emprise du projet, implantation des sondages et résultats archéologiques

Fig. 1 – Plan général du site, emprise du projet, implantation des sondages et résultats archéologiques

DAO : S. Couteau, É. Durand, N. Saadi (Inrap).

Fig. 2 – Stratigraphie (log 9 et 10 ; S3)

Fig. 2 – Stratigraphie (log 9 et 10 ; S3)

Cliché et DAO : É. Durand, N. Saadi (Inrap).

Fig. 3 – Vue générale en plan des fosses chasséennes F6 à F11 (S1)

Fig. 3 – Vue générale en plan des fosses chasséennes F6 à F11 (S1)

Cliché : É. Durand, C. Gaillard (Inrap).

Fig. 4 – Stratigraphie du fossé « antique » F4 (S1)

Fig. 4 – Stratigraphie du fossé « antique » F4 (S1)

DAO : É. Durand, P. Rigaud (Inrap).

Haut de page

Bibliographie

Durand É. 2013 : Alba-la-Romaine (Ardèche, Rhône-Alpes) Saint-Pierre, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Durand É. 2016a : Alba-la-Romaine (Ardèche, Auvergne-Rhône-Alpes) Saint-Pierre 1, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Durand É. 2016b : Alba-la-Romaine (Ardèche, Auvergne-Rhône-Alpes) Saint-Pierre 2, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Ronco C. 2012 : Alba-la-Romaine (Ardèche, Rhône-Alpes) Saint-Pierre, rapport de diagnostic, Bron, Inrap.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Plan général du site, emprise du projet, implantation des sondages et résultats archéologiques
Crédits DAO : S. Couteau, É. Durand, N. Saadi (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/108688/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 311k
Titre Fig. 2 – Stratigraphie (log 9 et 10 ; S3)
Crédits Cliché et DAO : É. Durand, N. Saadi (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/108688/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 193k
Titre Fig. 3 – Vue générale en plan des fosses chasséennes F6 à F11 (S1)
Crédits Cliché : É. Durand, C. Gaillard (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/108688/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 184k
Titre Fig. 4 – Stratigraphie du fossé « antique » F4 (S1)
Crédits DAO : É. Durand, P. Rigaud (Inrap).
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/108688/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 194k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Éric Durand, « Alba-la-Romaine – Chemin du Moulin » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 01 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/108688

Haut de page

Auteur

Éric Durand

Inrap

Articles du même auteur

Haut de page

Responsable d’opération

Éric Durand

Inrap

Opération(s) dirigée(s) par cet archéologue

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search