Navigation – Plan du site

AccueilRégionsAuvergne-Rhône-Alpes201607 – ArdècheAubenas – La grange cistercienne ...

2016
07 – Ardèche

Aubenas – La grange cistercienne du Chaylard, dépendance de l’abbaye de Mazan

Prospection thématique (2016)
Responsable d’opération : Maud Higelin

Notes de la rédaction

Organisme porteur de l’opération : Université Lumière Lyon 2

Higelin M. 2017 : Aubenas (Ardèche) la grange cistercienne du Chaylard, dépendance de l’abbaye de Mazan, opération 2016, étude archéologique du bâti.

Texte intégral

1L’opération archéologique menée à l’ancienne grange cistercienne du Chaylard, inscrite au titre des monuments historiques en 2007 et dépendance de l’abbaye de Mazan, s’inscrit dans le cadre d’un mémoire de Master soutenu en septembre 2016, sous la direction d’Anne Baud, et ayant pour sujet les granges cisterciennes sur le territoire rhônalpin. Ces travaux archéologiques ont pour but de renseigner davantage sur l’histoire et sur la fonction des bâtiments de la grange.

2Le site du Chaylard se situe dans le hameau éponyme du Cheylar, au pied du promontoire rocheux de la ville d’Aubenas, à 230 m d’altitude. Le hameau enjambe le ruisseau du Mercouare, affluent de l’Ardèche, qui n’est qu’à quelques kilomètres au nord-est.

3La grange est une dépendance de l’abbaye cistercienne de Mazan située sur le plateau ardéchois. Le monastère est fondé entre 1119 et 1123. Le Chaylard apparaît dans la documentation, de façon incertaine, en 1217 (privilège épiscopal). À partir de 1309, des sources textuelles traitent du domaine de la grange. Parmi ces actes, on apprend que l’établissement dispose d’un moulin pour moudre le blé, de prés, mais aussi de vergers ainsi que des vignes. En 1337, le bétail de Mazan peut passer par Aubenas sans payer de péage ni de droit de pulvérage. Le domaine agricole est vaste : en atteste la rédaction en 1501 du terrier de la maison du Chaylard. Par la suite, le domaine est arrenté puis vendu à la Révolution et la grange sera transformée en brasserie.

4L’opération a consisté en une étude de bâti centrée sur le cellier et sur la cour centrale. Différentes phases de construction ont pu être mises en évidence. Le premier état de cet établissement agricole correspond au cellier. Nous pouvons situer ce premier état au début du xiiie s. Seul le style architectural amène à cette conclusion, les sources écrites pour cette période faisant défaut. Au cours du même siècle, un bâtiment, à l’ouest, est construit contre le cellier. Ce bâtiment, comme le précédent, est à vocation agricole. On y stockait probablement des denrées telles que des céréales ou des fruits. Par la suite, un bâtiment d’accueil est bâti, s’accolant lui aussi au cellier à l’est. Ce bâtiment s’adapte aux dimensions des bâtiments préexistants. Le pont qui franchit le Mercouare, au nord, devait exister à cette période, car le bâtiment au nord de la grange vient non seulement se greffer au bâtiment d’accueil mais également s’accoler au pont. Ce bâtiment vient alors à la hauteur du chemin du pont, offrant une mainmise sur le passage. Enfin, les surélévations coïncident avec la transformation de la grange monastique en brasserie.

5Les sources textuelles et archéologiques ne laissent place à aucun doute : nous sommes en présence d’un établissement agricole. Le domaine était vaste et offrait des productions variées, avec des céréales, des fruits, du vin. Il accueillait probablement le bétail durant la transhumance. L’ensemble de la grange n’a, depuis le xiiie s., cessé d’être transformé. Les bâtiments des xiiie et xive s. ont suivi un plan d’aménagement rigoureux, à la fois pour s’adapter au dénivelé naturel mais aussi pour apprivoiser l’eau (ruissellement et le Mercouare). Le style architectural ainsi que l’emploi du grès confèrent au bâtiment un aspect monumental. Ce style de bâtiment agricole est observable ailleurs dans la région comme à Jalès, à Aujac et aux Chambons.

Fig. 1 – Répartition des espaces de la grange

Fig. 1 – Répartition des espaces de la grange

Espace 1, bâtiment le plus au sud ; espace 2, salle accolée à l’espace 1 à l’ouest ; espace 3, salle accolée à l’espace 1 à l’est ; espace 4, cour centrale de la grange ; espace 5, bâtiment situé au nord-est.

DAO : F. Brechon, M. Higelin (université Lumière Lyon 2).

Fig. 2 – Vue sud du mur formant la façade nord de l’espace 1. Vue sur l’aération centrale

Fig. 2 – Vue sud du mur formant la façade nord de l’espace 1. Vue sur l’aération centrale

Cliché : équipe de fouille.

Fig. 3 – Vue sud-est de l’espace 4 : cour centrale de la grange

Fig. 3 – Vue sud-est de l’espace 4 : cour centrale de la grange

Cliché : équipe de fouille.

Fig. 4 – Vue ouest du parement extérieur de la grange. Vue d’une évacuation d’eau

Fig. 4 – Vue ouest du parement extérieur de la grange. Vue d’une évacuation d’eau

Cliché : équipe de fouille.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Répartition des espaces de la grange
Légende Espace 1, bâtiment le plus au sud ; espace 2, salle accolée à l’espace 1 à l’ouest ; espace 3, salle accolée à l’espace 1 à l’est ; espace 4, cour centrale de la grange ; espace 5, bâtiment situé au nord-est.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/108843/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Titre Fig. 2 – Vue sud du mur formant la façade nord de l’espace 1. Vue sur l’aération centrale
Crédits Cliché : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/108843/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 350k
Titre Fig. 3 – Vue sud-est de l’espace 4 : cour centrale de la grange
Crédits Cliché : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/108843/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 186k
Titre Fig. 4 – Vue ouest du parement extérieur de la grange. Vue d’une évacuation d’eau
Crédits Cliché : équipe de fouille.
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/108843/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 271k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maud Higelin, « Aubenas – La grange cistercienne du Chaylard, dépendance de l’abbaye de Mazan » [notice archéologique], ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Auvergne-Rhône-Alpes, mis en ligne le 01 mars 2021, consulté le 01 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/108843

Haut de page

Auteur

Maud Higelin

Université Lumière Lyon 2

Haut de page

Responsable d’opération

Maud Higelin

Université Lumière Lyon 2

Haut de page

Droits d’auteur

© ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search