Navigation – Plan du site
1988

Cahuzac-sur-Vère

Dolmen des Teulières
Responsable(s) des opérations : Jean Lautier
Notice rédigée par : Jean Lautier

Entrées d’index

Chronologique :

Chalcolithique

Nature des opérations :

Fouille programmée (FP)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1988 - 1989 (FP)
Inventeur(s) : Lautier Jean

1Découvert en 1983 par le propriétaire M. Mallet, ce dolmen fit l'objet d'une fouille de sauvetage dès 1984 de la part de J. Lautier, puis dans le cadre d'une opération programmée. Les travaux de 1988 ont porté sur l'étude de la couche II notamment dans toute l'étendue du niveau 1 et une faible partie du niveau 2 au sud.

2Une série d'observations, principalement sur le mode funéraire a pu être notée : entre les deux niveaux de la couche II est apparue une zone intermédiaire mal définie et constituée d'un cailloutis calcaire formant séparation ;

3• dans les deux niveaux de cette couche, certains crânes étaient entourés de plaquettes calcaires leur assurant une sorte de protection ;

4• dans les couches I (niv. 3) et II (niv. 1 et 2), mais plus distinctement dans la seconde, sont localement apparues des zones plus ou moins restreintes d'ossements humains brisés et calcinés. Une concentration assez importante en étendue et en épaisseur, placée au milieu du carré D5, couche II, niveau 1 fit l'objet de prélèvements soumis à une datation 14C : cal 2341-1715 avant J.-C (Ly 4669). Le résultat est très proche d'une première date obtenue en 1985 sur ossements du niveau 1, couche II : 3610±120 BP, soit cal 2305-1720 (Ly 3601). On constate ainsi une contemporanéité de deux modes, inhumation et incinération dans un espace chronologique restreint ;

5• pour le niveau 1 de la couche II on note une grande dispersion des restes humains, ainsi que du mobilier autour des protections qui isolaient certains crânes.

6En 1989, les travaux ont porté sur la couche II et ses deux subdivisions. Parmi les observations qui méritent une mention particulière, on signalera :

7• l'abondance des matériaux humains dispersés sans réelle connexion anatomique ;

8• la présence de neuf crânes (calottes en particulier) dont chacun, malgré leur état très morcelé, a été découvert au milieu d'une alvéole constituée de dallettes en calcaire local qui lui assurait une protection sans doute intentionnelle ;

9• dans la proximité immédiate de ces restes crâniens et à leur niveau, contre les parois de protection : abondance des perles et pendeloques et en particulier de minuscules perles en test parfois imbriquées dans des perles en cuivre ;

10• dans le quart nord-ouest. de la chambre il a été observé la présence contiguë de deux parties de corps (adulte et adolescent). Les restes associés au crâne 19 ont permis de déterminer une position en décubitus dorsal ;

11• autour des restes corporels 17 et 19 ont été trouvés en place, la quasi-totalité des objets en silex et os de bonne facture dont une aiguille courbe et une pendeloque, deux beaux poignards (Fig. n°1 : Poignard à étranglement et deux crans (Chalcolithique)) et quatre pointes de flèches de type quercinois ;

12• en revanche, la poterie est réduite à une faible quantité de tessons fragiles et de petit module qui appartiennent à des types communs ;

13• le saupoudrage de restes humains brisés et calcinés a également été constaté dans toute l'étendue du niveau 2 ;

14• au niveau de l'ensemble de la couche II, les restes d'un muret destiné à fermer la chambre entre les orthostates sud et est ont été découverts abattus et épandus à la hauteur de la couche II.

15Jean Lautier, décédé le 12 février 1990, n'a pu terminer la fouille intégrale du niveau 2 dans la partie médiane et sud-ouest de la chambre, ni en examiner les parties inférieures comme il en avait l'intention.

16Le monument est depuis protégé par une fermeture dissuasive et une procédure de classement au titre des Monuments historiques a été menée à son terme la même année.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Poignard à étranglement et deux crans (Chalcolithique)

Fig. n°1 : Poignard à étranglement et deux crans (Chalcolithique)

Auteur(s) : Lautier, Jean. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Poignard à étranglement et deux crans (Chalcolithique)
Crédits Auteur(s) : Lautier, Jean. Crédits : GI, 1997 - CNRS Editions, 1998 (1997)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/10893/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 69k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jean Lautier, « Cahuzac-sur-Vère », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 22 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10893

Haut de page

Responsable d'opération

Jean Lautier

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals