Navigation – Plan du site
1991

Cajarc – Place de l'église

Responsable(s) des opérations : André Ipiens

Entrées d’index

Géographique :

Midi-Pyrénées, Lot (46), Cajarc

Nature des opérations :

Sauvetage urgent (SU)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1991 (SU)
Inventeur(s) : Ipiens André

1La rénovation des réseaux et le réaménagement de la place de l'église ont nécessité la mise en place d'une opération de surveillance au cours de laquelle deux sondages en profondeur ont pu être entrepris. Au travers de niveaux fortement remaniés scellés par des pavages du XIXe s. et du XIVe s.(1343) et des sédimentations naturelles liées à de fortes crues du Lot (en 1347 puis en 1783) ont pu être reconnues de nombreuses structures dépendant pour la plupart de maisons d'habitation construites à partir de 1271.

2L'emprise du cimetière médiéval a pu être également évaluée vers le nord et se poursuit jusqu'au chevet de l'église. Cette nécropole dont l'abandon est contemporain du pavage de 1343, comprend plusieurs types de sépultures : coffre de blocs ou de dalles à logette céphalique, entourage de pierres brutes ou de briques, inhumations en terre libre. La faiblesse des indices chronologiques recueillis ne permet pas de situer le début de son utilisation.

3Mais les éléments les plus novateurs sont représentés en dehors de quelques fragments de poteries du Haut Moyen Âge, par des céramiques gallo-romaines des Ier s. au IVe s. après J.‑C. trouvées en contexte remanié (matériaux de constructions, enduits peints, tegulae, marbres, céramiques sigillées Drag. 37de Lezoux et Drag. 36, céramiques fines, communes, sesterce d'Antonin le Pieux et antoninien de Claude II).

4Au contact d'un sédiment argilo-sablonneux, un niveau de forte épaisseur (0,20 m-0,45 m) de terre noire à forte densité de charbons de bois, a livré in situ de nombreuses céramiques communes à pâte noire dont plusieurs coupes imitant les productions à vernis noir italiques, un vase à paroi incurvée orné de bourrelets fortement saillants, des vases à parois fines et à engobe noir brillant qui attestent semble-t-il une occupation sans doute augustéenne et non du Ier s. avant J.-C. comme l'envisage le fouilleur.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

« Cajarc – Place de l'église », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 04 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/10947

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals