Navigation – Plan du site
1990

Toulouse « Tolosa »

Cour Sainte-Anne
Responsable(s) des opérations : Quitterie Cazes

Entrées d’index

Chronologique :

Moyen Âge*, Temps Modernes

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1990 - 1991 (SD)
Inventeur(s) : Cazes Quitterie

1L’emplacement de l’actuelle cour Sainte-Anne, au sud de la cathédrale Saint-Etienne, reprend à peu près celui de l’ancien cloître canonial détruit en 1799 [ (Fig. n°1 : Localisation des fouilles effectuées dans la ville) : plan général, site I].

2Les sondages, réalisés dans le cadre d’une étude financée par la conservation régionale des Monuments historiques, ont permis de mettre partiellement au jour le mur-bahut, le mur de façade de la salle capitulaire et surtout la fontaine du cloître, que les descriptions et plans des XVIe s., XVIIe s. ou XVIIIe s. situaient dans son angle nord-est, face au réfectoire.

3Le mur-bahut de la première moitié du XIIe s. (Fig. n°2 : Vue générale du sondage 1 : angle sud-ouest du mur-bahut recoupé par la fondation de la chapelle Sainte-Anne. Dans le fond du sondage, mur flanqué d’un caniveau de la fin de l’Antiquité) a été retrouvé sur toute son élévation à l’exception de son assise de couronnement ; en revanche, l’implantation de nombreuses tombes appartenant à deux séquences chronologiques distinctes (du XIIe s. au XVe s., puis seconde moitié du XVIIIe s.) a fait disparaître toute trace du ou des sols médiévaux des galeries.

4La construction de la fontaine, de forme circulaire (Fig. n°3 : Fontaine), est postérieure à celle du mur-bahut mais les tessons de céramique prélevés dans sa tranchée de fondation sont antérieurs au milieu du XIIIe s. : son érection peut donc être chronologiquement située entre 1150 et 1250. Le mur circulaire en parements de briques et blocage de galets donne une dimension monumentale à cette fontaine dont le diamètre intérieur atteint presque 4 m et le diamètre extérieur 6,26 m ; le fond du bassin est en mortier de tuileau. Les dispositifs d’arrivée et d’écoulement de l’eau ont été retrouvés, mais leur état primitif a été modifié au XVIIe s. avec la mise en place de tuyaux de plomb. Curieusement, la structure s’appuie sur le côté est du mur-bahut et non sur le flanc nord, cela pour réutiliser une construction antérieure qui n’a été que partiellement localisée au cours du sondage.

5D’autre part, la fouille de ce secteur a révélé de petits fragments de mosaïque comprenant des tesselles à fond d’or : ces éléments décoratifs sont à rapprocher des huit colonnes de marbre dont nous savons par les textes et par un plan de l’architecte Virebent (XVIIIe s.) qu’elles surmontaient le bassin et soutenaient le toit de protection de la vasque.

6Ces indices d’implantation topographique et de décor prestigieux permettent à Quitterie Cazes d’avancer l’hypothèse de voir en cet emplacement celui du baptistère à baldaquin paléochrétien appartenant au groupe épiscopal primitif, dont la fontaine perpétuerait, en quelque sorte, la mémoire. Seule une exploration de plus grande envergure, comprenant la dépose du bassin médiéval, permettrait d’en vérifier la pertinence (Fig. n°4 : Angle nord-est du cloître e tfontaine circulaire).

7La fouille exhaustive de la cour, dans le cadre d’un projet de mise en valeur du cloître et de ses abords, aurait, en outre, comme intérêt non négligeable de récupérer de nombreux fragments de sculpture romane provenant de l’atelier de Gilabertus, et de compléter nos connaissances concernant l’occupation, attestée dès le Haut-Empire, de ce quartier proche de l’enceinte antique de Toulouse [ (Fig. n°5 : Localisation des vestiges antiques relevés à Toulouse) : localisation des vestiges antiques relevés à Toulouse). L’hypothèse émise par M. Labrousse (1968) de l’existence d’un temple à l’emplacement de l’église Saint-Jacques pourrait peut-être alors être vérifiée, d’autant qu’à la soixantaine de blocs de marbre blanc dont A. Du Mège relate la découverte en 1811 s’ajoutent, aujourd’hui, deux blocs supplémentaires, découverts en remploi dans le sondage qui vient d’être réalisé à l’angle sud-ouest des galeries du cloître.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Localisation des fouilles effectuées dans la ville

Fig. n°1 : Localisation des fouilles effectuées dans la ville

GI 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1994)

Fig. n°2 : Vue générale du sondage 1 : angle sud-ouest du mur-bahut recoupé par la fondation de la chapelle Sainte-Anne. Dans le fond du sondage, mur flanqué d’un caniveau de la fin de l’Antiquité

Fig. n°2 : Vue générale du sondage 1 : angle sud-ouest du mur-bahut recoupé par la fondation de la chapelle Sainte-Anne. Dans le fond du sondage, mur flanqué d’un caniveau de la fin de l’Antiquité

Auteur(s) : Cazes, Quitterie. Crédits : Gi 19697 ; CNRS fditions 1998 (1991)

Fig. n°3 : Fontaine

Fig. n°3 : Fontaine

Auteur(s) : Cazes, Quitterie. Crédits : Gi 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1991)

Fig. n°4 : Angle nord-est du cloître e tfontaine circulaire

Fig. n°4 : Angle nord-est du cloître e tfontaine circulaire

Auteur(s) : Cazes, Quitterie. Crédits : GI 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1991)

Fig. n°5 : Localisation des vestiges antiques relevés à Toulouse

Fig. n°5 : Localisation des vestiges antiques relevés à Toulouse

Gi 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1994)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Localisation des fouilles effectuées dans la ville
Crédits GI 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1994)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11010/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 231k
Titre Fig. n°2 : Vue générale du sondage 1 : angle sud-ouest du mur-bahut recoupé par la fondation de la chapelle Sainte-Anne. Dans le fond du sondage, mur flanqué d’un caniveau de la fin de l’Antiquité
Crédits Auteur(s) : Cazes, Quitterie. Crédits : Gi 19697 ; CNRS fditions 1998 (1991)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11010/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 258k
Titre Fig. n°3 : Fontaine
Crédits Auteur(s) : Cazes, Quitterie. Crédits : Gi 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1991)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11010/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 270k
Titre Fig. n°4 : Angle nord-est du cloître e tfontaine circulaire
Crédits Auteur(s) : Cazes, Quitterie. Crédits : GI 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1991)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11010/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 227k
Titre Fig. n°5 : Localisation des vestiges antiques relevés à Toulouse
Crédits Gi 1997 ; CNRS Éditions 1998 (1994)
URL http://journals.openedition.org/adlfi/docannexe/image/11010/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 294k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

« Toulouse « Tolosa » », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 11 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/11010

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals