Navigation – Plan du site
1989

Marignac-Laspeyres

Le village
Responsable(s) des opérations : Bernard Jolibert
Notice rédigée par : Bernard Jolibert

Entrées d’index

Chronologique :

ép. contemporaine

Nature des opérations :

Sauvetage urgent (SU)
Haut de page

Texte intégral

Date de l'opération : 1989 (SU)
Inventeur(s) : Jolibert Bernard

1Un dépotoir de faïencier, révélé par la démolition d'un bâtiment du XVIIIe s., constituait le remplissage d’une cave : il est composé de rebuts de première cuisson, de quelques tessons émaillés blancs ou décorés, de matériel d'enfournement (gazettes et pernettes) et de fragments de fritte.

2Deux dépôts successifs ont été distingués par la stratigraphie dont le premier contient du matériel, attribuable à la fin du XVIIIe s., associé à une monnaie émise en 1781 ; le second contient des formes du XIXe s., l'absence de décor au pochoir semblant indiquer une fabrication antérieure à 1840.

3Sur d’autres parcelles, le creusement de tranchées d'adduction d'eau a occasionné la découverte de deux dépotoirs, dont le premier intéressait un espace de passage entre deux bâtiments : d'une épaisseur de 0,40 m, il a été fouillé sur une longueur de 16 m pour une largeur de 0,50 m. Le dépôt, très homogène, était constitué d'une accumulation de déchets de biscuits et de faïences associées à du matériel d'enfournement. Le mobilier peut être placé dans une fourchette relativement serrée : deux pièces à la base et au sommet du dépôt sont marquées et datées de 1764 et 1766.

4Le second dépotoir, destiné à assainir une cour fermée, était constitué de déchets de fabrication et d'accessoires de cuisson, très fragmentés, attribuables au premier quart du XIXe s. Il n'a été que partiellement exploité.

5La masse importante de matériel recueilli ouvre la possibilité d'un examen précis de la faïence de Marignac-Laspeyres qui n'était connue jusqu'à présent que par de très rares découvertes parmi lesquelles une pièce exceptionnelle à décor de grotesques marquée et datée (conservée au musée de la Céramique à Sèvres).

6Assiettes, plats ovales ou ronds à bords chantournés, écuelles à oreilles, jattes, saladiers et soupières, pichets et jardinières, pots à crème et salerons sont le plus souvent ornés d'un décor monochrome bleu ou violet. Quelques pièces exceptionnelles ont reçu un décor polychrome de paysages, d'oiseaux, de motifs floraux ou de lambrequins.

7L'étude de cette production, très proche de celle des ateliers toulousains de la fin du XVIIIe s., est susceptible de remettre en question nombre d'attributions rapidement formulées quant à l'origine des faïences garonnaises.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Bernard Jolibert, « Marignac-Laspeyres », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 01 mars 1997, consulté le 19 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/adlfi/11044

Haut de page

Responsable d'opération

Bernard Jolibert

Articles du même responsable de fouilles

  • Lespugue [Texte intégral]
    Le château
    Paru dans ADLFI. Archéologie de la France - Informations, Midi-Pyrénées
Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • OpenEdition Journals